Aller au contenu
  • Poèmes les plus appréciés du mois

    • Joailes
      12
      Mélancolie crépusculaire
      Par Joailes · Créé le
      Doucement s'efface la colline comme une harpe qui s'incline dans la douleur du vent aux sanglots changeants les émeraudes s'éclipsent peu à peu nouant au santal leurs longs cheveux les parfums de miel s'estompent les chaînes de fiel se rompent Voici venir la nuit dans sa robe griotte elle joue un air de violon pour la hulotte d'une profonde mélancolie comme un amour promis ; à l'horizon une étoile s'allume, ramène un souvenir po
    • Lina
      11
      Fleurs fragiles
      Par Lina · Créé le
      Les soleils ont passé avec eux, l'inquiète solitude et le corps noyauté  d'une sournoise sève   Ils étaient deux   puis vint le couteau de la mutilation un sein volé un sein rond où habitent toutes les femmes du monde   Fleurs fragiles pesant le poids d'un désir meurtri et moins lourdes à mettre en terre dans l'ultime détachement          
    • Seawulf
      10
      Enclore la quiétude
      Par Seawulf · Créé le
      Enclore la quiétude « Le bruit du silence, mon innocence ! »   Dans la salle des pas perdus à l’orée du silence d’un monde clos mes idées vagabondent et se perdent aux confins des sables d’or.   Mes mains s’organisent en lignes claires, harpe imaginaire aux mots transparents arpège musical aux pas dansants, j’enroule des épaules nues à mes rêves insensés, goûte aux lèvres fuchsia d’un visage séduisant, douce minéralité go
    • Camine
      9
      Lueur
      Par Camine · Créé le
      je commence en finissant dans ta peau avec les ailes de la nuit mutilées entre nous par cette lumière de ma première mort que je ne connais pas depuis longtemps cette lumière qui est toujours sur le coté gauche de ton pleur.
    • Epicene
      9
      Attractive
      Par Epicene · Créé le
      Attractive   Qu'on me dépose un tombereau de mots osés dardés de roses, que l'on m'offre une dose ou le pied d'un divin sureau.   Je suis voyeuse et authentique ayant le goût des sous-entendus, qu'on effeuille l'art du romantique déversant dans l'inattendu...   Qu'on me capture, me captive, jusqu'à l'aube de mes plaisirs d'allusions fines et hâtives  et de discours truffés de désirs.   Sous le regard fin et nocturne que l'on fasse cette
    • Filae77
      9
      Le ciel au-dessus de nos têtes
      Par Filae77 · Créé le
      Le ciel au dessus de nos têtes          Entre grues et toitures coule un ciel triste et gris Tout alourdi de pluies, opaque comme une ombre;         Tandis que silencieuse se referme la nuit, Que la poésie rend plus aimable et moins sombre.                 Que  ton âme entrouverte laisse passer le ciel!          Un ciel en équilibre au-dessus de nos têtes         Décoré de ballons; dirigeables il me semble,  Et l'espace infini, où d'autres mains rass
    • Lina
      9
      La plus proche rivière
      Par Lina · Créé le
      Pinterest - water fairies -          Le destin hésite, l'amour est aux arrêts. Ma feuille blanche redoute l'assaut  de séductions illusoires. Elle attend des mots sans fêlures à broder des chansons. Alors je laisse mon coeur libre de tout soupçon, tout démon,  épouser le ciel endormi et s'enchanter doucement des vents aromatiques pour tromper son ennui. Cela suffira-t-il  à réchauffer mes seins glacés
    • Joailes
      9
      Désenchanté
      Par Joailes · Créé le
      Il n'écrira rien il n'aura rien à dire il aura une feuille blanche couleur de lys, une plume d'or au fin rubis qui penchera la tête il laissera les mots dans leur cocon il les regardera sortir de leur chrysalide sans les emprisonner il aura le cœur qui bat mais nul n'en saura rien ça ne se verra pas ni dans ses yeux ni dans ses mains il sera invisible muet, mort peut-être sur un lit de feuilles blanches aux marg
    • Jeep
      8
      Rose trémière
      Par Jeep · Créé le
      Sage fleur de trottoir jolie rose trémière  Si modeste géante au toucher de velours Racolant le passant en belle irrégulière  Des jardins bien peignés et qui pousse alentour   J’aime tes coloris dans la douce lumière  Des étés du pays où je connus l’amour Dont tu fus la gardienne et témoin en lisière  Des pavés de la rue aux plus beaux de mes jours   Primerose promise au destin comestible  Dont la seule défense est l’insigne beauté  Tu
    • Ronda
      8
      Silence au motel
      Par Ronda · Créé le
      Silence au motel     Une étrange bâtisse, le long d'une aire d'autoroute Intrigue bien des voyageurs empressés, sans doute De conclure leur passage pour un sommeil réparateur Et d'y lever le camp avant l'aube, de bonne heure. Ce motel, des plus particuliers, exige tout silence. Si les règles non conformes pour certains visiteurs Se voient enfreintes au goût de l'impertinence, Les secrets enfouis entre les murs de la demeure Assiégeront la paix de l'âme des personne
  • Derniers commentaires

    • Moïse
      Bonjour à tous, je tenais à vous remercier (avec un peu de retard) pour vos commentaires soignés  Merci @Kanth à @Camine à @Frédéric Cogno à @Eathanor et à @Seawulf au plaisir de vous lire bientôt !
    • Darius
      La plume de Joailles a beaucoup de talent, quoiqu'elle fasse ;  que ce soit en vers libres, ou dans ce mélange où le respect des rimes cohabite avec des vers inégaux. Sa musique est très personnelle et ses enchaînements sont toujours très harmonieux.  
    • Jeep
      J’ai aimé votre hameau imaginaire aux couleurs d’ambre dont l’abandon n’est pas celui de la poésie.
    • Jeep
      La femme et l’homme unis célèbrent une fête Le soleil et la lune avancent de concert Précisément ici où l’eau laisse la terre Dans la note lestée par les roches parfaites   Sur le calendrier qui pointe les défaites L’amour au fond des fonds dans les brumes se perd La fête est la besogne ainsi va le mystère  Du feu changé en fleurs qui danse sur les crêtes    Perdurent à fleur d’eau le jour le sable et l’herbe Qui déclinent le temps et la course des vents Comme une litanie au rythme lent du verbe   Les applaudissements en habits d’allégresse  Se mêlent aux grelots que l’on entend souvent  Quand le nord et le sud se joignent à la liesse   
    • Moïse
      Un moment agréable à vous lire Marc  Ce texte est superbe et hop un coeur !

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Créer...