Aller au contenu
  • L'amour ! un mot encor


    L'amour ! un mot encor, mais sublime et sauvage,
    Apre au cœur et si doux qu'on ne peut l'oublier,
    Et que sans cesse, ainsi que le flot au rivage,
    Qui s'en vit repoussé revient le supplier.

    O fléau tentateur au sûr et lent ravage,
    Faible à te laisser prendre et fort à nous lier,
    Lorsque, nous provoquant à te mettre en servage,
    Tu nous charmes avant de nous humilier ;

    Auteur des plus longs maux et des plus courtes joies,
    Qui, de la même main, nous sacres et nous broies
    Sans nous donner jamais le temps de crier non ;

    Despote souverain à l'infernal empire,
    O toi par qui l'on souffre et l'on meurt, qui peut dire
    Ce que perdrait le monde à renier ton nom ?


    Illustration: L'étreinte, SCHIELE Egon, 1917


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.


  • recherche.png

×
×
  • Créer...