~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Doit contenir au moins 3 caractères.

Aller au contenu

Personnages (4)


Thy Jeanin

Messages recommandés

 

    Colt GUN fit un petit topo pour tout le groupe, mais il voulait surtout donner à réfléchir au psychiatre, à qui il aimait bien soumettre des casse-têtes.

 

     - Voilà, Dr. : nous surveillons de près deux rastaquouères des moins aimables. Il s’agit d’Archie BOBOLAH, ce pharmacien à la pharmacopée stupéfiante : il fabrique lui-même (dans un labo pas plus beau qu’un lavabo, mais plus laid qu’un bidet) un anesthésiant irradiant à base d’opiacée opaque. L’autre, Ajumba LA QUETSCHA est un importateur de fruits exotiques sud-américains à fumer. Si vos patients claquent un câble, il n’est pas impossible qu’ils aient consommé quelque chose d’approchant. Soyez coopératif, faites-nous signe.

 

     Le Dr. DORDBOO comprit mieux pourquoi la détective et l’agent secret se suivaient l’un l’autre comme leur ombre.

 

     - Non, intervint J. D. BLOCKH, ils sont en fait très épris et ne peuvent plus se quitter. Voilà la vérité.

 

     A son habitude, Zbrtt ZWRGSKH se voila la face, car, comme on le sait, la Vérité sort nue du puits, pudeur oblige. Cette attitude lui était vivement reprochée par ses compagnons scientifiques, pour lesquels tout homme de science devait être capable de la voir en face. Mais, répliquait Zbrtt, il n’y avait rien à faire. Tout pantologiste qu’il était, la nudité vraie lui faisait toujours quelque effet indélicat.

 

    On haussa les épaules. Dans la rue on entendait la chanson de France GALLO, « Ça ragale dur à Redon ». Passée de mode, mais la nostalgie n’est pas raisonnable, pas vrai ? Allons ! avant la fin de cette page, il faut que se croise du monde, hop, au boulot.

 

     Eh bien, tandis qu’on se remettait en train sans d’ailleurs trop savoir la destination ni crier gare, l’important étant de ne pas dérailler et d’arriver à bon port sur le tarmac, quitte à se laisser parachuter à point que l’on ne saurait nommer, mais ça va venir, une seconde, quoi ! Tiens ! Tandis donc, en voici une qu’ils avaient déjà soignée !

 

     C’était Eva, l’avide mais livide Eva qu’on avait déjà surprise en train de voler à l’étalage pour croquer la pomme. Elle se glissait dans la foule comme un serpent et proposait ses services à je ne sais qui, lequel en garda le trognon coincé en pleine poire.

 

     - Oui, commentait Zbrtt, Eva JEN’SEZU est une migrante récemment arrivée sur notre sol, une nomade paumée, quoi.

 

    Bon, on croisa encore quelques vieilles branches dans ce Landerneau incongru, Archibald TRYPHON, par exemple, dessinateur malheureux qui, pour être publié, faisait tintin. Ou Bachir BOUZOUK, moule à gaufres qui zonait par là. On vit passer l’ennemi juré de Kaas GWL, Armand DALLE, boxeur lui aussi. Puis  l’habitué du « bois aux déguisés », comme on l’appelait : Jacquou YOUYOUYE, qui s’était fait mâle en croquant. Quelqu’un qu’on aimait bien, du reste, et qu’on soutenait avec le gendarme Manu MILITARI contre l’odieux souteneur Pamphile LEMAC  – j’en demande pardon : ce nom est en soi une obscénité. Au reste, c’est le pseudo d’un truand, son vrai patronyme étant peu reluisant (Pamphile LE.ABIEN, d’aucuns disent : Pamphile LE.APROFON – abject ! certes, mais prouesse : c’est le premier patronyme inclusif de l’histoire !).

 

 

     Il faut reconnaître que le groupe des érudits dont nous suivons le pas quelque peu morne s’illumina enfin lorsqu’il rencontra la très chère – aux yeux de tous et plus particulièrement des proctonautes – Elsa FEBOOM, chercheuse en tonitruologie.

 

     C’était un peu tard, on était en bout de page, mais on ne perdrait rien pour attendre : les nouvelles seraient séismiques !

  • Rire 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...