Add Comments/Reaction First Last Add Comments/Reaction First Last

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Doit contenir au moins 3 caractères.

Aller au contenu

Les douces cloques de Jacques Bocul (1)


Thy Jeanin

Messages recommandés

Les douces cloques de Jacques Bocul

(Théâtre expérimental inspiré par saint Paul Claudel)

 

Le curé d’Auvergne.  Réveille-toi, Jack Clock ! Nous sommes là pour te juger !

 

(Des flocons d’avoine tombent sur le plancher.)

 

Jack Clock. Quid ? Qui vive ?

 

(Rires)

 

Le soleil. Personne, puisque nous sommes tous morts !

 

(Trois pierres tombales vibrent et se descellent.)

 

Le curé d’Auvergne. Je suis ta conscience, Jack Clock. Vois comme il pleut sur le malheur des gastronomes ! Ce sont des hommes comme les autres, pourtant !

 

(On voit sur le rideau orange trois estomacs suppliants.)

 

Jack Clock. Eh ! Je n’ai rien voulu d’autre que votre satiété dans la plus délicieuse félicité.

 

(Le chœur apparaît : trois cloportes et une pomme de pin.)

 

Le chœur. Hourra ! Bravo ! Bien répondu, Jacquot ! Tu es notre maître à tous ! Ne troque pas la toque pour du toc !

 

Le curé d’Auvergne (au chœur). Toqués ! (A Jack Clock) Allons ! Il est l’heure que tu sois jugé.

 

Jack Clock. Que l’heure sonne de tous les morts ! Il est des Adolphe qui nous ont bien autrement fait mijoter !

 

(Des ombres décharnées traversent la scène.)

 

Le curé d’Auvergne. Ne fais pas le fanfaron, ô suppôt de Satan ! Tu as voulu nous empoisonner avec ta cochonnaille avariée !

 

Jack Clock. Par tous les seins ! C’étaient les châtaignes qui étaient peut-être faisandées.

 

Un faisan. Glou ! Glou !

 

Le curé d’Auvergne. Que dis-tu ?

 

Jack Clock. Je bois.

 

Le curé d’Auvergne. Que vois-tu ?

 

Jack Clock. Pas grand-chose, je crois.

 

(Rires)

 

La lune. Tu n’y entends rien, Jacquot ! Nous sommes morts !

 

Une étoile (pâle). Mon œil !

 

La lune. Au beurre noir !

 

(On voit des poêles à frire se dresser, pimpantes.)

 

Le chœur (universel). Boum boum ! Boum boum !

 

Le cheval sans tête. C’est la pelle…

 

 Un bas bleu (de Bresse). …du dit jus…

 

 Jack Clock (terrible). … Hein ?

 

Le curé d’Auvergne. On va te mettre au vert ! Ainsi finissent les goinfres de ta sorte !

 

Un cloporte. La honte et l’opprobre sont sur toi !

 

(Un foie sort d’une tombe, l’air incrédule, voire dubitatif.)

 

Jack Clock. Je préfèrerais que l’on me mît aux verres – en attendant que l’on me mît aux vers…

 

(Pleurs)

 

Le ruisseau. Floc floc ! Floc floc !

 

La lune. Blou blou ! Blou blou !

 

Le chœur des pastés de foye. Ouf ! Nous sommes gavés ! Sot ! Terne !

 

Les ouailles. Et nous donc !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...