~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Doit contenir au moins 3 caractères.

Aller au contenu

Complainte de l'immobile


Joailes

Messages recommandés

 

 

Il regardait par la fenêtre

et malgré l'épaisse moquette

il était bien en peine ;

 

il rêvait d'une petite reine,

à des couronnes de genêts

aux petits cailloux qui font crever

aux marais roses de Camargue …

 

Et le soleil le nargue

ce n'est pas une vie

ce devrait être interdit.

 

Dehors, des potences résonnent

et de jolis petits klaxons

tintent dans l'air tiède

direction la pinède

 

Quel supplice d'être sur un socle

de ne voir qu'à travers un monocle

la vie qui pédale, qui fait des soleils

derrière une vitre où crient les corneilles !

 

L'homme en marcel sue

sur sa selle ah s'il avait su

s'il avait seulement écouté

dans les rayons de miel d'été

la chanson des chemins

de ceux qui partent de bon matin

sur des vélos, des bicyclettes

avec Firmin, Fernand et puis Paulette …

 

Il aurait mis des roues

à son slip kangourou

je l'aurais guidé à travers champs

on serait partis partout droit devant !

 

Condamné à faire le tour de France

dans une chambre à l'air qui pue le rance

pour pneus échangerais volontiers

socle contre roues bien gonflées

mais voilà nul n'entend ma complainte

je fixe d'un œil hagard les plinthes

moi, pauvre vélo d'appartement

aux rêves géants …

 

J'aurais pu être automobile

ce qui me tue, c'est l'immobile

je n'ai pas eu de chance

j'aurais pu faire le tour de France

(joailes -----) 6 février 2024


 

On se disait "c'est pour demain"
"J'oserai, j'oserai demain"
Quand on ira sur les chemins
À bicyclette (Francis Albert Lai /On Pierre Elie Barouh, chanté par Yves Montand)

  • Merci 2
  • Rire 1
  • Clin d'oeil 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...