~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Doit contenir au moins 3 caractères.

Aller au contenu

Phare


Ambre

Messages recommandés

 

 

 

 

 

 

 

Marins en vieille marine
Les mains à gifler le vide
Ils boivent à se gonfler la panse
S’enlacent et songent à quitter la France
 

Ils rejettent leurs rages en héros
D’autres abjects vous jurent des rots
D’un râle ils s’éteignent dans les bas-fonds bistrots

L’air tristement fier d’une ardoise endettée

Des poètes, des auteurs, des étrangers
Des accents aigus en virgules étirées
Des verbes tranchants ou des sonnets tendres

La peau du visage est une croûte de mer

Tout le corps se dessine en cartes à compas
« Ah qu’elle est belle ma patrie à moi ! »
Ils tapent les chopes sur les genoux de bois
Éclabousser d’un flop ! L’avant de leurs vieux bras
 

Un tatouage délavé se dévoile tendrement
Le prénom effacé d’un amour d’antan
Quelques roses pour le bouquet final
Une douce prose en encre sale
 

Marins
En marine qui s’effrite
Les couverts trépignent dans le gîte
Tous attendent la levée des vents
Fuir ! Les fêtes de joies ! 
Ivres de solitudes des rois

Fous ! Un souffle soufre sur le foie

À souffrir d’une romance qui ne vient plus
Des baisers à jamais perdus
Ils se soutiennent d’une accolade fripée
Les épaules à soulever leurs pardons

« J’étais jeune et j’étais con ! » 
 

Ils pleurent
Ils rient
Ils dansent sur les ports la nuit
Ils crachent le vin sur leurs mégots
Des mains rayées de sombres flots 
 

Ils pleurent
Ils prient
Ils laissent dans les ports
Des bouts de leurs vies

 

 

 

  • Merci 1
  • Solidaire 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...