~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Doit contenir au moins 3 caractères.

Aller au contenu

Le coeur caracol et les paramécies


Thy Jeanin

Messages recommandés

Le cœur caracol et les paramécies

 

(F’hant’aisie)

 

J’ai l’âme préhensile, mon ami tigre le sait bien qui me tient, de son regard d’acier, sur un banc gelé, tandis qu’rocodile, sauvegarde l’île quand le requin coquin pousse au loin

 

*

je nous déshabille, secouez-vous les billes

 

*

griffes de velours sur ces tendretés, prenons notre thé, jouons à l’amour, ton âme est gracile, toute au bout du cil, je n’ai pas dit oui, tu n’as pas dit jouis, oh bien donc, c’est du pain subtil, sur une jonque n’y a qu’à vaquer, sans hostilité

 

*

mon amie râle, la tempête australe

 

*

papillon de disette et je vole au vent, tel l’engoulevent à fleur de misère, quand bien ma sornette hèlerait autant la prise éphémère en dedans l’onguent

 

*

potine marron, petite Marion, ta leçon

 

*

vois la lune aronde, dès lors je jardine quelque forme ronde la petite semaine, prête-moi sourdine, ma chance mécène afin que dessine l’arme en ciel d’ébène, or ne faille bonde, reste restons sage, goûtons bon cépage, la rime vermeille fera la merveille, sous jolis petons un jus polisson

 

*

au pied de mon arbre est un cinémarbre

 

*

classées les barriques sur des eaux difficultueuses, m’en ont cassé des triques nos vies valeureuses, silex d’or magique à briser toute heure, grand spa de vapeur, ascenseur solaire en apesanteur, laudes en faconde, blondes en maraude, le voici mon cœur, émeraudouleur, curieuse yeuse, qui pousse excentrique à l’ailleurs

 

*

voilà mon ardoise, vive l’ambroisie !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...