~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Doit contenir au moins 3 caractères.

Aller au contenu

Exeat


Thy Jeanin

Messages recommandés

Cher jean foutre                                                                                                                                        ânonne toi-même

 

 

 

J’écris « cher » en pensant aux dizaines de litres de « nectar » que tu te descends chaque soir – sans doute un philtre pour s’ôter tout filtre afin que Monsieur poétise ?

 

 

Puisque tu es à la rue : ouf ! On va pouvoir manger à notre faim, question remise à niveau du budget, ça va nous changer ! Pas de kiloeuros de litrons, retour à la saine vie !

 

 

Si ta tête était moins rongée par les ver(re)s, tu te rappellerais que je n’ai pas traité notre fille de « morue », c’est toi que j’ai traité de « maquereau ». Tu te souviens peut-être que ta fille y est allée, à la rue, pour obéir à ton injonction de « faire le trottoir » pour le bien de ta consommation d’alcool et sous prétexte d’ « initiation à la vie » –  dans toute sa poésie, je présume ?

 

 

Si tu traînais moins dans lesdites rues – où tu as d’ailleurs tes habitudes –, tu t’apercevrais qu’elle est rentrée, grâce à moi, la pauvrette.

 

 

C’est toi qui, désormais, ne rentreras plus : j’ai fait changer les serrures.

 

 

Fini la « bobonnitude », rassure-toi. Plus de vaisselle ni de poubelles – je m’en charge, ce qui change peu de chose, sinon qu’on ne te retrouvera plus vautré dans les ordures à rimailler de tout et de rien – surtout de rien.

 

 

Il ne te reste plus qu’à compléter ta propre expérience de poète par l’emploi de ta plume à un autre usage… tu vois ce que je veux dire. Le lit – que dis-je, la lie conjugale, c’est fini.

 

 

Que les pas de ta muse avinée te mènent à ceux des clochards célestes, – du moment que tu débarrasses le plancher.

 

 

Garde tes mains dans tes « poches crevées » (à force d’y élever des oursins) et va promener tes « semelles de vent » aux quatre diables.

 

 

 

 

PS. Poil au râble (tu vas le voir mincir à faire la manche).

 

 

 

 

 

Modifié par Thy Jeanin
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...