Add Comments/Reaction First Last Add Comments/Reaction First Last

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Doit contenir au moins 3 caractères.

Aller au contenu

Nuit chifoumi


Joailes

Messages recommandés

 

 

Je n'irai pas plus loin que toi

et pourtant m'y voilà

dans ma robe de bitume

qui traverse les brumes

poussée par tant de vents contraires

venus du ciel ou de la terre

je peins j'écris je t'aime ... 

 

 

 

La nuit est moins bleue qu'en falaise

en caravane de rêves fragiles.

A l'horizon, de grands yeux de braise

larmoient entre leurs longs cils.


 

Sous la brume de l'encre, l'étoile a fui

un photophore tremble en silence,

ramène sur le mur les ombres de l'oubli

comme des ailes en dormance


 

les oiseaux aux mélopées mélancoliques

font la ronde autour du monde,

par une curieuse arithmétique

ils multiplient les secondes.


 

La nuit est moins tendre que le désert

quand la terre change ses collines

écrire encore, mais pourquoi faire

si belle la lumière des lampes bédouines


 

De mille et une nuits l'encens disperse

ses mystères mystiques et la lune émaciée

se fraye un chemin sur la feuille blanche

que de gros carreaux traversent


 

le couteau est plus fort que la plume

sous l'épaisseur de bleu et de blanc

il sait mieux dire la vague et l'écume

qu'un poème à la belle nuit dormant


 

le pinceau survient pour la lumière

la plume revient, complètement à poil

encore fraîche de couleurs berbères

elle dit des mots comme des étoiles.


 

Je voudrais dire la nuit, chanter ses paroles

mais la chanson est de longue durée

et chacun sait et c'est pas de bol,

que je ne sais pas l'arrêter.


 

L'été, elle est encore plus longue et tarde à venir

dans sa robe noire et ses chaussons pailletés

elle vient remuer le couteau dans les souvenirs

et s'épaissit encore comme le sang dans une plaie


 

Papier plume couteau tout est dans la cicatrice

chifoumi de mes nuits emmêlées

que tu reviens guider, complice,

dans mes insomnies de l'été


 

Manque le ciseau qui découpe à deux lames

la lune en petits morceaux

distribuant des vagues à l'âme

sur mon cœur bien gros

 

J'aurais voulu être ton mot ou ta peinture,

dire l'amour de tout ce qui m'entoure,

parler de la nuit qui ne m'est que blessure

et qui n'en finit pas d'attendre le jour.

(joailes - 24 mai 2023)

  • Merci 12
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...