Jump to content
Joailes

Petit coin de jardin

Recommended Posts

Evenos
Posted (edited)

J'ai'bien aimé la musicalité du poème 

C'est ce qui lui donne ce goût de liberté d'espoir et d'insousciance 

État d'esprit et espace qui nous manque cruellement en ce moment

Merci pour l'évasion un peu nostalgique mais vivifiante

EVENOS

 

Edited by Evenos

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eobb

Hier n'était pas différent et j'ai le souhait que demain le soit pour qu'ensemble nous marchions chacun sur ce lopin de terre, main dans la main. Tes poèmes, c'est vrai, ont toujours cette belle musicalité. Merci Joailes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Moi je l'ai trouvé beau comme une chanson de Bob Dylan, ça ramène plus qu'à une époque a une manière d'être.

Merci un coeur charmé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Joailes,

 

Moi je me languis de mon bout de jardin et de champ dans mon Cotentin, confinement oblige. Et hop ! un coeur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep
Posted (edited)

La poésie légère et musicale  nous entraîne au temps du retour des  terre-neuvas dans un printemps nostalgique. Merci beaucoup @Joailes pour ce moment de grâce!

Edited by Jeep

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eau de brume

Mais qu'elle est donc bleue,ta poésie ! Un coeur limpide et léger,à toi dédié.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yguemart

@Joailes Je ta verrais bien chanter ce texte... ou le faire chanter.  Les rimes récurrentes s'y prêtent. Un joli cœur  dans une peau de... poétesse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filae77
Il y a 10 heures, Joailes a dit :

Passagers clandestins

de tout un univers

sur des radeaux entre les pins

on s'appropriait la terre

 

si le souvenir revient

qui ne date pas d'hier

c'est qu'il reste l'odeur du foin

où l'innocence se perd

Bonjour @Joailes, un cœur pour ce joli texte  aux vers plein de nostalgie, le monde a changé mais la capacité d'émerveillement et de rêve est 

porté par des choses simples (et essentielles ) ->  mais qu'elle était donc bleue, la mer !

ou l'érotisme tendre -> c'est qu'il reste l'odeur du foin où l'innocence se perd

Share this post


Link to post
Share on other sites
Danivan

Un bien joli brin de nostalgie...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Ton cœur est un petit coin de jardin...caché donc sans barrière. Bravo mille fois pour cette douce poésie. A propos, j'adooooooore les oursins!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mercoyrol

Un petit coin de jardin qui fait beaucoup de bien et abreuve notre soif d'espace et de liberté en ces temps de confinement ! Un très grand merci !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lina

Un petit coin de jardin cultivé avec soin , merci @Joailes, pour cette fraîcheur et cette douceur 😊

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf
Le 29/03/2020 à 22:57, Joailes a dit :

on faisait des fêtes sans fin

chacun au rêve de sa croisière

ça ne valait pas un fifrelin

mais qu'elle était donc bleue, la mer !


 

Passagers clandestins

de tout un univers

sur des radeaux entre les pins

on s'appropriait la terre


 

si le souvenir revient

qui ne date pas d'hier

c'est qu'il reste l'odeur du foin

où l'innocence se perd

Poésie souvenir qui dit les choses avec beaucoup de proximité. Des mots au naturel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Camine

Qu'en est-t-il de ce qui est entre les lignes...une vérité cache l'autre en douceur. Tres beau!

.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Zanoni

Merci pour la belle musicalité ce ce poème.

J'ai bien aimé l'image de l'odeur du foin et tout ce qu'elle suggère.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moïse

J'ai bien aimé cette notion du souvenir porté par des parfums, comme cette innocence perdue dans "la literie du foin" 

C'est d'ailleurs un point fort du poème, un chainon d'argent quelque part. Quoi qu'il en soit, l'ensemble est très agréable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Tous nos printemps ne savaient rien, ne savaient pas et nous apprennent encore sur soi et sur les autres !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...