Jump to content
Joailes

Je vais, comme on s'absente ...

Recommended Posts

Mercoyrol

Comme le néant, le vide, la douleur et la souffrance sont bien décrits dans votre texte ! On aurait presque envie de partager ceux-ci pour connaître la chute...

il y a 11 minutes, Joailes a dit :

tu m'inonderas de chaud soleil

et de rêves oranges aux réveils outremer 

 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep

« Demain, dès l’aube à l’heure où blanchit la campagne, 

Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends. » VH

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lina

Votre poème est très émouvant @Joailes, et il contient l'un des mots que j'affectionne le plus "berceau" , aussi je vais revenir le lire souvent 😊

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

Une fois de plus ton poème me parle Joailes, avec ses fleurs, ses couleurs, ses douleurs, son cœur. J'avoue que je me laisse simplement porter par tes mots dans celui-ci, sans essayer d'expliquer mon ressenti, tant j'ai l'impression de t'accompagner dans cette absence... je crois que c'est un de mes préférés de toi, probablement parce que je m'y retrouve tant. Un grand merci pour ces vers, qui sont un véritable cadeau. ❤️

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Cette immense douceur qui s'exhale de ce texte tissé de douleur m'a beaucoup touchée. Il étire le temps..

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Myrtille

J’avoue que je me serais passée des vers quant au reste de la poésie je me suis laissée porter

Edited by Myrtille
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lastcap

Moi j'aime ces vers justement pour le (double) sens, sombre lucidité, et forcément, la poésie qu'ils transpirent.

Et le titre est une pépite.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eobb

J'ai cette impression d'un marcheur en hiver sur la plage infinie entourée de falaises et le bord de l'océan, un vieux navire rouillé échoué résonne métallique.

immensité, solitude, souvenirs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...