Jump to content

Je connais des printemps


Recommended Posts

Eobb

Une terreur emporte ces vers et la vie s'accroche encore aux odeurs qui la rassure. je ressens une profonde fissure, une faille qui s'ouvre pour engloutir sans qu'il ne soit possible de faire quelque chose.

  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Marc Hiver a dit :

Je connais des printemps plus violents que l'hiver,

Ce vers là est formidable, il résume tout.

Bravo Marc !

Link to post
Share on other sites
Jeep
Il y a 14 heures, Marc Hiver a dit :

Ne reste que la peur quand l'angoisse s'éteint

D'avoir oblitéré la charogne à venir,

For le souffle du vent et ma main qui t'étreint,

Des vers très forts qui disent l’angoisse existentielle.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Danivan
Le 30/01/2020 à 10:02, Marc Hiver a dit :

Je connais des printemps plus violents que l'hiver,

Je rejoins le le commentaire de  @Diane. Ce premier vers est une puissante bombe  évocatrice, surtout quand il est écrit par un poète surnommé @Marc Hiver  !!!  😉

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Mohand

Un fond que j'ai bien aimé.

 

Sous les chapeaux de verdure se cachent parfois des folies.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Poésie baudelairienne décalée au goût venimeux. J'aime beaucoup. Bravo MARC.

Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...