Jump to content
Joailes

C'est ainsi, c'est tout

Recommended Posts

Gilliatt

Bonsoir @Joailes, Ce poème est très émouvant, il m'est difficile de commenter ce sublime chant d'amour, il m'inspire un silence ému. ❤️

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Merci beaucoup pour ce magnifique silence @Gilliatt 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tristamourir

Un poème débordant de belles images et très émouvant qui n'est pas sans nous rappeler nos fins dernières.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

Comme je comprends cela. 

C'est poignant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Joailes,

 

Je propose un suicide collectif. Mais en attendant...un coeur pour ce beau poème bien en  forme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Merci @Diane merci beaucoup

 

@Marc Hiver oh non, n'allons pas jusque là, juste pour un coup de blues ! 😉 Merci. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

Décidément, ce doit être le changement de saison qui met nos émotions au diapason.
C'est difficile de commenter un texte que l'on pressent personnel, on veut faire montre de respect, ne pas se tromper, alors je ne dirai que cela : je t'entends.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

@Natacha Felix merci beaucoup pour ce commentaire d'une grande délicatesse. Changement de saison et pleine lune au diapason ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Il y avait au XVII ème siècle des poèmes de consolation. On se consolait de les écrire, on se consolait de les lire. Malherbe en fit un fameux, dont je vous offre un quatrain en forme de bâton de pèlerin. Après tout il nous faut cheminer:

 

Ne te lasse donc plus d'inutiles complaintes :
Mais, sage à l'avenir,
Aime une ombre comme ombre, et des cendres éteintes
Éteins le souvenir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

@Joailes

il y a des présences  si fortes  qu'elle avalent même leur absence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Un poème qui résonne comme un "demain dés l'aube"...Saisissant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Papy Adgio

Que dire sinon que cette émotion est d'une beauté incommensurable ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

@Gabriel Montigny comment vous remercier de ces quelques vers ? Quel beau cadeau !

 

@Nomal' sland touchée par cette phrase merci !

 

@Frédéric Cogno Tu ne pouvais me faire plus plaisir. Ce fut mon premier père. 

 

@Papy Adgio merci infiniment. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

A qui vit connaît cela n'en est que plus ému.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...