Jump to content
Joailes

Jeannette

Recommended Posts

Joailes

 

Jeannette est la fille de la table à repasser et des chemises à col amidonné, autant dire que c'est une femme à l'ancienne, comme la moutarde, elle aime son mari à qui elle a dit oui un jour de printemps, tout était blanc comme les chemises et les lys qui sentent si bon, il lui donne du plaisir une fois par semaine, il lui a prêté trois enfants, tous des garçons, quelle chance elle pourra disparaître après avoir engrangé des milliers de pots de confitures, laissé propre derrière elle et cultivé des fleurs devant la cuisine où elle a passé tant de printemps

Jeannette est fatiguée mais elle n'en veut à personne son père l'a habituée à sursauter dès qu'on la sonne

elle a tout fait du mieux qu'elle a pu, même veiller sa mère un soir d'automne, ramasser des feuilles le long des allées, pleurer souvent, l'hiver, dans la solitude et le froid, chercher l'horizon qui disparaît ;

rendre ses enfants un à un, ne plus aimer personne et mourir enfin, c'est l'heure, elle n'a pas sursauté elle est restée longtemps pour une fois dans sa vie, à ne rien faire ; juste se débarrasser de tous ses empois, doucement, elle retrouve les brumes odorantes des lessives de son enfance elle avance doucement, sans crainte.

Jeannette est la fille de la blanchisseuse.

Elle est morte ce matin après un dernier soupir de silence, comme sa mère sur le jardin de leurs rêves enfouis entre roses et cyprès.

Un oiseau chante.

Les cloches sonnent.

(J.E. Septembre 2019 – petites histoires ordinaires -)

 

  • Aimé 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

Combien de Jeanette ont vécu et sont mortes au fil du temps... merci pour elles de ne pas les oublier, ces insignifiantes qui signifient tant.

Le "il lui a prêté trois enfants" fait très mal.

 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

On dirait une petite histoire ou un court-métrage en noir et blanc comme dans le magazine streap -tease qui passait tard le soir il y a quelques années. J'aimais bien, très peu de dialogue, parfois même sans. Une vraie et fragile poésie triste et si touchante. Bravo Jo!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

 

@Joailes

Fantaisie et émotion, cette blanchisseuse méritait une vedette à son chevet

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Cette prose est telle une belle et grande dédicace en hommage à toutes ces petites "femme courages" anonyme.

Ces lignes sont touchantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Joailes

 

J'ai pleuré de joie en lisant ton poème... 😎 Elle est libre, Jeannette !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...