Jump to content
Marc Hiver

Par les massifs des Pyrénées

Recommended Posts

Marc Hiver
Posted (edited)

jo-musique.jpg

 

 

Par les massifs des Pyrénées, tout là-haut, habitait Ramuntcho*. Portant son fusil en bandoulière, il allait partout, la mine fière. Guettant dans ses traquenards les sangliers comme les loups, Ramuntcho, c'était le roi. De la montagne, il était le roi ! Mais sa couronne il la partageait avec le dernier ours des Pyrénées.

 

Dans la vallée, il faisait la loi. Aussi les bergers lui demandèrent de les délivrer de cet ours brun qui les narguait.

 

Car l'ours des Pyrénées, il était malin. Mais souvent dans sa grotte, en contrebas d'un promontoire, ce royal ursidé déchu et solitaire sombrait dans la mélancolie.

 

Car les ours avaient été nombreux dans les Pyrénées depuis des centaines de milliers d'années. Ils vivaient tranquillement sur les versants français et espagnol, chassant quelques brebis et parfois sacrifiant par droit régalien un berger afin d'affermir leur couronne !

 

Dans les Pyrénées, ils possédaient une place symbolique, puisque le culte de l'ours est attesté à travers les divinités du Panthéon pyrénéen associées à cet animal jusqu'aux carnavals folkloriques qui perdurent à l'époque moderne. Quelle fierté alors pour ces plantigrades ! Des légendes foisonnaient sur eux et les contes populaires circulaient à leur sujet, témoignant du rang qui était le leur dans les montagnes.

 

Après avoir été effacés de tous les autres paysages de France au cours de l'Histoire, les ancêtres de ce survivant disparurent des massifs pyrénéens. Et pour l'humilier, on le détrôna, lui substituant dans les fables le lion, un bestiau qui n'existait même pas en France !

 

Ramuntcho savait qu'en tuant son alter ego, c'était presque un frère des espaces sauvages qui s'évanouirait et avec lui, leur univers commun. L'homme y perdrait aussi sa couronne.

 

Certes, l'ours n'était pas très sympathique. Il se moquait souvent de ses victimes expiatoires, mais ne donnait-il pas vie par sa présence et surtout ses absences à leurs vies sans relief ? Dans la vallée, le tintamarre entre les éleveurs eux-mêmes menacés et les partisans d'une immigration slovène rendait le dénouement inévitable.

 

Le duel eut lieu sans que les deux champions le cherchassent. Ils se tuèrent mutuellement par hasard et dans la magie d'un instant d'égarement.  Dans les chaumières, on salua ouvertement la fin du dernier ours des Pyrénées. Les cocus, eux, se réjouirent aussi de la disparition de Ramuntcho, car celui-ci s'adonnait autant à l'amour où il mettait leurs femmes sur son bout qu'à la chasse où il mettait le gibier en joue.

 

Épilogue :

Depuis, certains disent regretter la mascotte du pays et dénoncent l'immigration incontrôlée d'une espèce étrangère d'ours de Slovénie !

 

*Merci André Dassary et Pierre Loti.

 

Edited by Marc Hiver
  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Oh, ça me rappelle une nuit dans un chalet avec un ours (quelque part enfoui sur ce forum) 😉 et ça m'a (re)mis la larme à l’œil. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Joailes,

 

Le 03/08/2019 à 20:52, Joailes a dit :

ça me rappelle une nuit dans un chalet avec un ours (quelque part enfoui sur ce forum)

Tu as le lien ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Cette amusante nouvelle m'aura permis de découvrir André Dassary et Pierre Loti dont j'ignorais les noms, je dois l'avouer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

Dommage pour Dassary qu'il ait été aussi l'interprète de "Maréchal nous voilà" pendant la deuxième guerre mondiale ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...