Jump to content
Julien Ertveld

Ballade du soleil levant

Recommended Posts

Julien Ertveld
Posted (edited)

Le soleil paraît, triomphant

Il a chassé la nuit froide

Et obscure, la nuit hostile.

Le coq le salue de son chant

Assouplissant,  ailes roides

De froid et pattes agiles.

L’aurore inonde alors le ciel

Gloire à la journée nouvelle !


 

Le rose, le vert, le rouge

Et le jaune, fondus, mêlés

Comme en un pastel mordoraient

La campagne. Nul ne bouge.

Une brume monte des prés

Au*-dessus des hautes futaies

Légère comme une aile.

Gloire à la journée nouvelle !


 

Les saules semblent des géants,

Semblent de fantômes feuillus

Frissonnant sous une brise.

D’un proche buisson part un chant,

C’est un petit pinson joufflu,

Que la fraîche aurore grise,

Qui lance sa note grêle,

Gloire à la journée nouvelle !


 

Envoi

Le chardonneret si frêle

La douce grive et le pinson

Partout diront et chanteront :

Gloire à la journée nouvelle !

Edited by Julien Ertveld
  • Aimé 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Julien Ertveld,

 

J'aime cette forme simple, libre, et tellement si belle !

 

Et tu n'attends pas la fin de l'envoi pour nous toucher !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tristamourir

Quand l'aurore quitte la nuit pour l'aujourd'hui, plein de promesses, le poète s'émerveille devant tant de splendeur. La ballade est un excellent choix pour chanter le réveil de la nature.

 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filae77
Posted (edited)
Il y a 21 heures, Julien Ertveld a dit :

Le soleil paraît, triomphant

Il a chassé la nuit froide

Et obscure, la nuit hostile.

Le coq le salue de son chant

Assouplissant,  ailes roides

De froid et pattes agiles.

L’aurore inonde alors le ciel

Gloire à la journée nouvelle !

Bonsoir @Julien Ertveld,  Très belle ode à la magnificence de la nature , de riches images ,une allégorie enivrante servie par une anaphore exclamative et enthousiaste - (Gloire à la journée nouvelle !)

Le soleil paraît, triomphant -> vers d' ouverture, le soleil se pose en maître de cérémonie et rayonne sur le texte qui sans lui ne serait pas

-Le rose, le vert, le rouge,Et le jaune, fondus, mêlés   ->  poésie très picturale

-je note que seuls les oiseaux sont représentés (s' agissant du monde animal) 

 

Bravo Julien !

Edited by Filae77

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gilliatt

Bonsoir @Julien Ertveld, bien jolie balade que cette ballade du soleil levant, gloire à la journée nouvelle, une glorification trois fois répétée et reprise une quatrième fois à la fin de l'envoi, comme en un rituel d'une liturgie druidique. J'y crois !  🙂

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

La simplicité de ce poème en fait sa force.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...