Jump to content
Eathanor

Errances enfantines

Recommended Posts

Filae77
Posted (edited)
il y a 39 minutes, Eathanor a dit :

L'odeur de cette terre humide et noire

M'enivre. Je me noie, deviens absence.

 

Les hommes crient et hurlent leur néant.

Les femmes gémissent, fouettées par leurs rides.

Les enfants boivent des gorgées de Présent

Tandis que j'erre dans un désert aride.

 

il y a 39 minutes, Eathanor a dit :

Le sable du Temps a tout recouvert.

Agenouillé sur le sable, comme un dément,

De mes mains, je griffe le désert.

 

Bonjour  @Eathanor,  de très belles rimes alternées (peu courant chez vous) pour ce poème à la beauté poignante et désespérée.

les hommes/ les femmes / les enfants sans précision donne un caractère universaliste, le mot Tandis soulignant la douloureuse différence,

qui est avant tout celle de la solitude .Le héros (vous ?) impuissant face à son propre mal (et celui des autres) finit par sombrer et devenir néant à son tour, comme  un naufrage noyé au milieu de naufrages.

Edited by Filae77

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane
il y a 48 minutes, Eathanor a dit :

Les hommes crient et hurlent leur néant.

Les femmes gémissent, fouettées par leurs rides.

Les enfants boivent des gorgées de Présent

Tandis que j'erre dans un désert aride.

 

rhalala...oui quelle strophe...!

texte magnifiquement écrit et touchant de sincérité.

coeur Eathanor 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Carine

Je partage l’avis de Diane sur cette magnifique strophe, visiblement la douleur latente de ma destruction vous a visité également... il y a une quinzaine d’années 😊

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gilliatt

Bonsoir @Eathanor, très beau poème sur toute une vie, des images et des sentiments choisis et un dernier quatrain terrible de lucidité et de solitude, superbe désespoir, mais il y a peut-être, à l'horizon de ce désert, un mirage qui n'en sera pas un...

Merci d'avoir poussé cette lourde porte de La Question qui nous saisit tôt ou tard, coup de cœur !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf
Il y a 3 heures, Eathanor a dit :

Je continue à creuser avec désespoir.

Mon corps se flétrit, vidé de son essence.

L'odeur de cette terre humide et noire

M'enivre. Je me noie, deviens absence.

Il y a dans ce texte quelque chose qui ressemble au mécanisme de la crise d'ado ! Beaucoup de sincérité et une permanence du questionnement. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

"une âme frêle courant sur la grève"....J'aime beaucoup. Bravo!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

quand j'ai lu ce texte j'y ai trouvé le fantôme familier d'une enfance en tout point morose.

Quand je l'ai eu fini, j'ai jalousé l'écriture et cette musique.

 

Et cette dernière strophe, digne d'un inconsolé que Nerval jadis a dépeint.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes
Posted (edited)

Toujours ce sabre acéré qui transperce en te lisant ... les mots écorchés atteignent leur cible. Pour faire plus simple, je mets un ❤️

Edited by Joailes

Share this post


Link to post
Share on other sites
Outrehorizon

Ce poème me laisse aux bords de la mélancolie. Les petits chiens des souvenirs me mordent encore les mollets. Mais je lis et relis ce poème...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Myrtille

Il y a les regards constamment enjoués et les autres dans un mal être grisant les couleurs. Un poème beau et sensible comme l’être qui dėroule ses pensées poétiques 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Merci à tous pour vos commentaires de lecture 🙂 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fleur de poème

C'est un texte émouvant et sincère, beaucoup d'adolescents solitaires pourront s'identifier à ce jeune en quête de lui-même qui vivait intensément dans " un monde de rêves ", un livre à la main.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...