Eau de brume

Crépuscule

Messages recommandés

Eau de brume

Pris au piège

le soleil est à genoux devant la nuit

 

Ses mains nues enferment le monde

dans le sommeil de nos illusions

 

Il faut suivre le vent 

serré à notre chair

marcher,toujours marcher

il faut suivre le vent

même quand sa voix

épuise notre colère

 

Pour survivre

inventer des éclats de liberté

sans lumière,les yeux fermés

marcher,toujours marcher

en solitaire respirer le souffle

de ce voyage involontaire

 

En vain

nos pas s'enfoncent

dans le souvenir de la terre

 

Et nulle parole

pas même un rêve dérobé

pour ranimer les fantômes

de nos printemps endormis

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seawulf
Il y a 3 heures, Eau de brume a dit :

Pris au piège

le soleil est à genoux devant la nuit

 

Ses mains nues enferment le monde

dans le sommeil de nos illusions

 

Tristesse et nostalgie. Marche forcée aux sentiments inachevés. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Notabene

Les 4 premiers vers sont superbes et plantent le décor à merveille. J'y ai vu la marche qui suit comme la nuit à traverser...: Très joli poème!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stephane94

Une description d'un crépuscule finement crépusculaire, bravo @Eau de brume

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Une nostalgie qui vient nous cueillir aux racines de l'âme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cisco

J'aime beaucoup 

"le soleil est à genoux devant la nuit

 

Ses mains nues enferment le monde

dans le sommeil de nos illusions"

 

Le poème est beau et pourtant désespéré. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites