Cisco

À mon autre.

Messages recommandés

Cisco

De jardin clos aux grilles rouillées, dans les ombres de la vieille église et son silence.
D'un regard curieux de peurs enfantines.
Souvent loin des coups d'autres bandes, moi insolent et toi insultant leurs piètres batailles, je te revois mon frère, mais qui es-tu ?
Après une bagarre, un poing dans le nez, on se l'était juré, jamais plus l'un sans l'autre dans nos démêlés. Notre pacte nous liait en lien contigu. Comme de petits sauvages nous tenions les autres à distance.

Des fruits grapillés après des grillages rompus, de friches en cabanes abandonnées, tout était une invite et nos antres un monde à l'écart des intrus.
Fumée, brindilles brûlées, joie animale du feu qu'on allume comme un rite à l'âtre.
Brûlure de braise, découverte de sa trace qui ne s'efface.

Maraudeurs d'une sente inconnue, sur notre territoire, nous suivions l'eau qui serpente rêvant qu'elle nous mènerait à la mer.
Seuls et nos pas silencieux en zone interdite pour approcher les marécages. À travers les ajoncs, nos grands yeux ouverts sur des apparitions furtives de grenouilles et tritons.
Frères jumeaux curieux de la vie, indissociables, on riait de nos forfaits d'enfance.
Mais toujours revenait ce désir d'à part, chapardeurs de ruines mystérieuses et d'aventures à l'écart des autres.

Aujourd'hui, on s'est assagi, nos petites différences nous ont construit jamais trop loin l'un de l'autre. On s'est marié et le sais-tu mon frère ? J'ai toujours un peu de mal à me lier. Ma compagne est mon intercesseur auprès des autres et des amis.

 

(Photo que j'ai réalisé dans une forêt près de Chaumont, Haute-Marne)

2 renards.jpg

Modifié par Cisco

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Bien écrit, ce texte n'est pas mon préféré de votre part. Voyez-y une pure question de goût personnel, rien de plus 🙂

En revanche, chapeau pour cette photo. J'imagine que vous deviez avoir un bel objectif pour obtenir un cliché si net.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cisco

Eathanor, je comprends la remarque, c'est effectivement moins poétique et plus proche d'un récit. Pour les renardeaux j'étais en fait très proche d'eux je les avais surpris dans leur sommeil.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yguemart

@Cisco Un texte agréable à lire, une belle ode à l'amitié avec de jolies formules

Il y a 12 heures, Cisco a dit :

Maraudeurs d'une sente inconnue

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites