ouintenabdel

Du vieux ksar au bel alcazar

Messages recommandés

ouintenabdel

Je quitte mon désert de sable flavescent,
Et m’en vais arpenter les chemins lactescents,
Bordés de serpolets et de vertes fougères
Aux suaves senteurs. Serein, mon esprit erre,
Planant dans les cieux et  admirant de Dieu
Les superbes beautés. Un monde si radieux
Devant mes yeux s’étend. Des fleuves magnifiques
Roulent leur onde bleue. Des bosquets mirifiques,
Où moult bêtes, piverts, écureuils et belettes,
Hiboux et vieux loups, fouines et gypaètes,
Grouillent d’agitation. Cris sans cesse repris !
Foisonnement de vie dont je suis peu surpris !
J’entre dans une ville où l’on ne s’ennuie point.
Je visite un palais entouré d’un jardin.
Une blonde jolie joue de la mandoline ;
Les murs de l’alcazar brusquement s’illuminent ;
Dans des vasques nacrées gazouillent la belle onde,
Née, là-haut, dans les nues où l’air pur surabonde.
Quand la jeune Beauté me voit, elle sourit
À pleines dents, alors, du coup, mon cœur frémit.
Elle me tend sa main, une très jolie main
Aux doigts longs et si fins sentant le bon jasmin.
N’eût été mon amour pour mon très vieux ksar,
Je fusse resté là dans ce bel alcazar.
 

  • Aimé 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
joailes

Un superbe poème aux mots choisis qui font naître des images comme j'aime. Coup de cœur !

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouintenabdel

Ton coup de cœur me donne du baume au cœur.  Un grand merci.         

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Cogno

Joli poème qui fleure l'invitation au voyage. C'est frais et enchanteur. Je suis très sensible à l'évocation de la jolie main...

Une blonde jolie plutôt que jolie blonde...est-ce voulu?

Bravo 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Ce poème sait engendrer des images séduisantes tout du long de la lecture.

Merci pour ce voyage vers une "blonde jolie", tournure qui me fait poser la même question que @Frédéric Cogno.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Notabene

Votre poème est très agréable à lire et j'ai particulièrement été charmée par la syntaxe: les phrases qui se terminent en milieu de vers tout au long de la 1ère partie du poème donne joliment un rythme.
Quant aux paysages qui sont décrits, je me suis imaginée sans difficultés, dans une conte de fée... Très belle prose qui me laisse rêveuse.
 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouintenabdel

Merci Frédéric Cogno, Eathanor, Notabene, vos commentaires si élogieux me vont droit au coeur.  Un grand merci  aussi pour vos remarques si instructives.  Cela montre que vous vous intéressez de près à mes écrits.   J’en suis très flatté.  Vous vous êtes interrogés sur la place de  l’épithète : jolie. Permettez-moi de justifier ce choix.

La postposition de l’adjectif  jolie est tout à fait délibérée. Avec l’épithète jolie antéposée, le nom blonde, se terminant par un e muet  ne tomberait pas sur le 6 e pied.

U /ne/ jo/lie/ blond(e)

1   2    3     4     5

J’ai pensé à ajouter l’adverbe si : U/ne/ si/ jo/lie/ blond(e) pour que l’avant-dernière syllabe de ce dernier mot (la dernière étant muette) coïncide avec la césure :

U/ne/ si/ jo/lie/ blond(e).

1  2   3    4    5      6

Le problème demeure cependant posé :

après un e muet à la césure, le mot qui suit doit commencer par une voyelle : le mot joue … de la mandoline  ne s’y prête pas.

J’ai décidé d’opérer autrement, d’avoir recours à la licence poétique : j’ai postposé l’épithète jolie  et j’ai ainsi réglé le problème.

U/ne/ blon/de/, jo/lie/,  joue/ de/ la/ man/do/line.

1  2      3      4       5  6        7       8    9    10    11   12

 

En procédant ainsi on obtient par ailleurs plusieurs effets : une rime intérieure ou presque  à l’hémistiche jolie / mandoline. On rapproche le « j » de jolie de celui de joue.

Un grand merci.

  • Aimé 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cisco

Je vois que le texte à été travaillé, 🙂 ce qui ne se laisse pas deviner car il semble couler d'une source qui s'écoule dans des vasques nacrée. Qu'elle agréable promenade, merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seawulf

Je me suis laissé embarquer aisément dans cette belle histoire racontée avec talent. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites