Alcibiade

Sans accent

Messages recommandés

Alcibiade

Tombées des nues elles volent en éclats et sont tenues en joue


Vos fièvres  abandonnées developpent les parfums capiteux des prisonniers


L'appétit leur a pris la bouche sans la tordre à la tenaille du ventre


On s'est baissé face contre terre pour voir notre visage enfler


La valeur n'attend pas l'ombre des nuages


Et l'escorte appel le large en de vains naufrages

Est-il une étoile qu'on abandonne au vent mauvais ?
Les secours en rappel ont emporté vos fils
Mais la place laissée vide hurle sous vos pas

Les marées de décembre ont vidé vos casinos
L'enfant qu'on a battu s'est égaré dans son corps comme un navire en eaux glaciales

Avec un nouveau chemin peut-être faudra-t-il y penser
Mais l'heure est au chant triste où nos pieds épuisés ne trouvent plus la mesure

Là-bas au loin tout près des herbes muettes
Demeure ton regard montreur de merveilles oubliées
C'est là que j'habite et que je veux retourner
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Bien qu'il soit toujours aussi difficile de commenter vos textes, les lire est aussi intéressant que plaisant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alcibiade

Merci de ces lectures fidèles Eathanor !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Notabene

@Eathanor a exprimé mon ressenti: vos textes ne peuvent pas laisser indifférent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites