~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Aller au contenu

L'homme aigri et le trottoir gris


Maxence
 Partager

Messages recommandés

Monsieur du trottoir d'en face,
je voudrais vous rappeler, 
avant que tout cela ne s'efface,
qu'un jour, vous aimiez ;

que votre face rougie,
autrefois timide de l'aurore,
prend les couleurs de votre cubi
sans ne jamais rien voir éclore ;
et que voilà que bout votre biture
car, monsieur, vous tremblez
devant toutes ces voitures
qui sont venues vous ignorer ;
mais n'oubliez jamais,
que vous aimiez
un jour, aussi terriblement
que vous souffrez en ce moment ;
et que vous baigniez autant hier
dans votre lumière
que vous ne dormez aujourd'hui
dans l'ombre de la vie.
 

Monument de la misère,
retrouvable sans doute
par son sac de bière
au bord de la route,
se confondant avec son trottoir gris,
lentement, l'homme aigri,
de plus en plus grisé,
devenait l'ombre qu'il portait.

  • Top 8
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...