~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Aller au contenu

Tes yeux (III)


Frédéric Cogno
 Partager

Messages recommandés

Une berge ingénue et ses galets de jade

Aux poissons argentés offrent l'intime rade ;

Genèse d'un lagon cajolant le corail,

Un bleu sauve-qui-peut d'un dédale d'émail,

D'azuléjos noyés sous des franges d'embrun

Où vont les sirènes longtemps restées à jeun...

Toutefois, sans plonger en sondeur implacable,

Oui, je découvre, en outre, échoués sur le sable,

Des tessons de miroirs, la vaisselle inconnue,

Porcelaine d'un temps à jamais révolu,

Étuis, écrins, coffrets, comme des coquillages,

Libèrent des colliers, des anneaux d'un autre âge...

 

Topaze encore fardée des nuits enchanteresses,

Préludant le grand bal que donnait la princesse ;

Petites broches d'or, diadèmes, camées,

Fibules, diamants, et médaillons gemmés,

Boucles, bagues, sautoirs, bracelets d'améthystes,

Une boîte à oracles et l'anse d'une ciste,

Un peigne mordoré, une épingle d'ivoire,

Boutons, jetons, damiers, damasquinés de gloire,

Un encrier de bronze et sa plume bleue-nuit,

Cuivre, nickel, étain, scellés de vert-de gris,

Des onglets de printemps dans le fond d'un calice,

Des mascaras laqués d'un tiroir à malices....

 

A suivre...

  • Top 11
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...