Je m’absente.

Mes paupières, frileuses
Enfin se boutonnent.
Sur le lit, sans ressort
Un corps
Qui ne tient plus debout

Par quelque sortilège,
Ou est-ce un enchantement
Je glisse dans un autre univers,
Parallèles,
En raccourcis, j’explore des galaxies perdues
Au cœur de ma tête engourdie.

Temps mort.

Des pensées jetées
Aux oubliettes de mon for intérieur
Suintants des tréfonds méandreux
Des fantômes font escale
Récréation.

Sous mes yeux révulsés
Des siècles de légende défilent à toute allure
A l’envers de l’histoire
Une fugue extatique.

« Je » est réversible.

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+