Sublime berceau
Rideau de silence
Au parfum de citronnelle
L’existence
Est dans le creux de la prairie
Dans le miel discret
Qui s’allonge
Dans le lit des rivières
L’existence
Est dans le remous des cascades
Dans la rupture
Qui consacre et avale
Sans péril
Le minerai des volcans.

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+