Contente-toi
de chercher
les quelques
miettes de clarté
sous
la nappe brumeuse

Dis-toi que
le soleil est
l’apanage des grands

Dis-toi bien qu’
à force
elles
formeront le pain
qui tombe
du ciel

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+