La pointe de mon crayon
Parcourt sur le papier
Les courbes de ton corps.
Sensuelle et légère,
Elle dessine ta féminité,
Tes ombres et tes lumières.
Tu es loin de moi ce soir.
J’aurais envie de sentir ta chaleur
Et le velouté de ta peau.
Ces pensées sont éphémères,
Mais en leur donnant formes,
Elles deviennent une réalité palpable,
Un moment de toi,
Que j’ai arraché pour toujours

À l’altération du temps.

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+