Embrasser tous les possibles d’un jour naissant
Ouvrir dans la marge blanche la nacelle des mots
Glisser un baiser bleu
sur la nuque fraîche du ciel
Déposer à la surface de la page
Les runes des oiseaux avant qu’ils ne s’envolent
Enfouir dans le sable émouvant
le trésor d’un amour-pirate
Cueillir la rose des vents à même les paumes nues
Chanter infiniment dans la gorge du monde

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+