Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'Septembre 2019'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Categories

  • Les publications de nos membres

Forums

  • Les agoras poétiques
    • À l'ombre de vos vers
    • Plume errante
    • Des muses et des jeux
    • Résonances poétiques
    • Les plumes dorées
    • Le panthéon des poètes disparus
  • Au fil de la plume
    • Carnets de bord
    • Au coin du feu
  • Autour d'Accents poétiques
    • Support et assistance
    • La boîte à idées
    • Les actualités de la communauté
    • Les actualités de nos éditions

Collections

  • La FAQ du nouveau venu
  • Questions en brouillon

Marker Groups

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Found 4 results

  1. Natacha Felix

    Il m'a choisie

    Il a dû me choisir au milieu de la nuit, pendant que je guettais le sommeil de l’injuste. Sans doute percevant, par l’œil-de-bœuf vétuste, ma silhouette nue, il s’est trouvé séduit. Maintenant, sans répit dès qu’une ampoule luit, je le vois qui m’épie d’une manière fruste : mon corps à son regard n’a rien d’un temple auguste, c’est en le convoitant que partout il me suit. Mais un plan j’ai ourlé et je vais me venger, bientôt il ne pourra plus ma paix déranger et je retrouverai mon bonheur domestique. On verra de nous deux qui est le plus mali
  2. Ma chambre est en désordre ruisseaux palpitants gorges bleues foulards de soie aux couleurs de ciels emperlés de nuages ta joue contre la mienne paresse sur le lit caresse l'édredon qui sent si bon j'adore me glisser dans la pénombre presque nue, en évitant les ombres, près du bureau encombré de papiers et de crayons quelle que soit l'heure, soie ou coton le soleil joue, dès l'aube à l'Arlequin joyeux. Il dépose café et croissants encore fumants de lune. Le coffre à j
  3. Lavande, laurier, lavandin peut-être Visions de l’été, variantes palettes S’évadent aux vents, soufflent leurs essences Enlacent l’autan, enveloppent les sens Mauve l’horizon, écarlates atours Fifres, violons, fredonnent alentours Pourpres cyclamens, carmins juste à l’ombre Diaphanes pastels, vapeurs juste sombres Bourdons en avant, abeilles volètent Breuvages brillants, libations secrètes Zigzaguent ailleurs, ivres de nectars Zézayent aux fleurs leurs poèmes bavards Lavandes, lauriers, lavan
  4. Une robe rouge joue avec ma mémoire. Je sais que ce n’est pas la bonne couleur, Mais elle s’est imprimée ainsi dans mon histoire. Légère sur un corps, en calice de fleur, Elle virevoltait de l’envie de me plaire. Dans cette rue, grondant d’une foule exaltée, Mon regard se figeait sans pouvoir se défaire De ce corps délicat très finement sculpté Ondulant de désir sous l’étoffe grenat. Je sais que ce n’est pas la bonne couleur, Mais, dans mon souvenir, domine l’incarnat. La belle était en joie, courant vers le bonheur, Elle était attend
×
×
  • Create New...