Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'Février 2020'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Categories

  • Les publications de nos membres

Forums

  • Les agoras poétiques
    • À l'ombre de vos vers
    • Plume errante
    • Des muses et des jeux
    • Résonances poétiques
    • Les plumes dorées
    • Le panthéon des poètes disparus
  • Au fil de la plume
    • Carnets de bord
    • Au coin du feu
  • Autour d'Accents poétiques
    • Support et assistance
    • La boîte à idées
    • Les actualités de la communauté
    • Les actualités de nos éditions

Marker Groups

There are no results to display.

Collections

  • La FAQ du nouveau venu
  • Questions en brouillon

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Found 4 results

  1. Je suis née sans grand bruit d'un linceul de rêves et le soleil d'ambre baise à nouveau ma terre j'ai démêlé mes peurs pour que s'ouvre la fleur sous le miel bouillonnant je cherche pour y dormir un flanc chaud et profond un coeur dont j'apprendrai les plis les plus secrets un beau front tendre et frais où reposer mes lèvres dans un calme abandon
  2. Joailes

    Lumières

    L'ombre s'endort à travers les miroirs peuplés de regards bienveillants tu apparais soudain et tu me tends la main la lumière ruisselle le long de nos échines nues nos cris se font silence il bruine sur nos rêves de je t'aime perdus. (J.E.février 2020)
  3. Seawulf

    Elle me dit

    Elle me dit Je sais qu’elle a des ailes./ Et que son vol m’emporte parmi les prés sans fin / et des mers sans rivages. Rafael Alberti Dis-moi des mots sans parler Juste du bout des yeux. Fais-en surgir un requiem Une voix de lumière Un ange de vie, des chœurs ! Qu’ils transcendent le jour En nuit étoilée de je t’aime. Dis-moi des choses convenues Et puis envole-toi vers les cieux. Prend place au creux de la lune Chante-moi une poésie lyrique Des notes syllabiques Comme une ode de cristal. Dis-m
  4. Je connais des printemps plus violents que l'hiver, La sève empoisonnée pour une fin du monde Où l'amour et la mort dans une folle ronde S'enracinent au sol patati pataterre. Moi, votre alter ego d'une vie nécrosée Par la faim et la soif d'une autre apocalypse — Foutre mur argileux privé d'ocre et de gypse — Je sens que tout défaille en proie à la nausée. Ne reste que la peur quand l'angoisse s'éteint D'avoir oblitéré la charogne à venir, For le souffle du vent et ma main qui t'étreint, Ôtant tes falbalas toujours de m
×
×
  • Create New...