Jump to content
  • La fable

     

    Poème bref qui met souvent en scène des animaux et dont la portée morale est soulignée par une maxime générale. Voici pour changer une fable qui n’est pas de Jean de La Fontaine ! 
     

    "La nature est cruelle et l’inconscience joue souvent des mauvais tours à celui qui la côtoie."
     
           Un ver de terre un peu fou 
           A eu l’audace un beau matin 
           De sortir de son trou 
           Et narguer un jeune poussin. 

           Il est sorti pour s’amuser un peu, 
           Se tortillant comme un danseur 
           Devant le petit oiseau joyeux 
           Surpris du courage du rampeur. 

           - Que fais-tu là ver de terre 
           Tout nu et si près de moi ? 
           Je pourrais goûter à ta chair 
           Et t’éviter de prendre froid. 

           - Occupe-toi de tes plumes 
           Que le vent souvent emporte ; 
           Je n’ai jamais eu de rhume 
           Ni promenade avec escorte. 

           - Tu m’as l’air un peu effronté
           Et tu présentes beaucoup d’audace ; 
           Ceux comme toi ne méritent pas la bonté
           Ni la moindre petite place. 

           Si à ta petitesse
           Tu n’opposes que mépris,
           Sans vergogne et sans faiblesse
           Le plus fort l’aura compris ! 

           D’un geste vif et rapide 
           Le poussin attrape le ver, 
           Le descend dans son ventre vide
           Puis rejoint sa mère et ses frères. 

     
    Farid Ahmed-Yahia

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...