Jump to content
  • Erreurs à éviter

     

    Ne pas faire rimer des mots ayant la même orthographe mais non prononcés pareillement :

    • Le "couvent" et "elles couvent"
    • Il "convient de faire telle chose" et "ils les convient au repas"
    • Ils "étaient" quatre et ils "étaient" le haut de l’arbre.(le premier étant masculin, le second étant féminin : verbe étayer). 

     
    Ne pas faire rimer des rimes féminines avec leur homologue masculin 

    • "chorale" (groupe de personne) et "choral" (le chant religieux) : règle de l’alternance des rimes, la première étant féminine et la deuxième étant masculine.
    • Faire et fer 

     
    Ne pas faire rimer ensemble les sons ouverts et les sons fermés. A ce stade, je cite Gilles Sorgel :

     

    "Pour bien comprendre, il faut distinguer les sons longs ou brefs (i-u-ou etc...) d’avec les sons ouverts ou fermés (a-e-o etc...) Les sons longs ou brefs se ressemblent et peuvent se coupler alors que les sons ouverts ou fermés n’ont pas d’équivalence phonique et ne peuvent rimer ensemble.
     

    Ainsi :

           petite et gîte
           tout et goût,
           recule et brûle
    riment ensemble

     

    Mais
           balle et râle

           couronne et trône
           prophète et fête
    ne peuvent rimer ensemble.

     
    Ne pas faire rimer ensemble deux syllabes terminées en er si l’une a le son é fermé, et l’autre le son è ouvert :

    • désarmer et amer
    • hiver et rêver
    • éther et chanter 

     
    Ne pas faire rimer ensemble deux rimes masculines se terminant pour l’une par une consonne sourde, et pour l’autre par une consonne sonore :

    • Hélas et glas
    • Accès et palmarès
    • Fusil et profil
    • Sourcils et fil 

     
    Ne pas faire rimer un mot avec un de la même famille et des dérivés, ainsi qu’avec ses opposés, sauf si l’emploi est différent du sens donné au premier :

    • amis rimera mieux avec admis qu’avec ennemis 
    • amour rimera mieux avec humour qu’avec glamour

     

    Exemple
     

           Que veux-tu que je devienne,
           si je n’entends plus ton pas ?

           est-ce ta vie ou la mienne
           qui s’en va ? je ne sais pas.

     

    Victor Hugo, L’âme en fleur, XXV 
     
    Il faut aussi faire attention à l’emploi de rimes monosyllabiques, et de les utiliser à bon escient, c’est là tout l’art du poète. Une plus grande largesse est prise pour accepter des rimes qui en temps normal ne serait pas considérée comme telle. Par exemple, "bas" peut rimer avec débatsattentatspas...

    • mais attention à l’écriture : bien et seinlié et lieu et feu ne riment pas ensemble.
    • Quant à finir un vers par une monosyllabe, il vaut mieux que celle-ci soit de rime féminine : l’harmonie et la musicalité en découlent. 

     
    Il faut éviter, surtout pour un alexandrin, de mettre une rime à la césure s’alliant avec la rime finale ou celles qui suivent :

     

    Exemple


           Je regardais voler les grands nuages ivres ;
           Tandis que je songeais, le coude sur mes livres,
           De moments en moments, ce noir passant ailé,

           Le temps, ce sourd tonnerre à nos rumeurs mêlé…
     

    Victor Hugo, Les contemplations 
     
    Il faut éviter les assonances des rimes féminines et masculines dans un poème.

     

    Exemple


           Mon unique culotte avait un large trou.

           Petit Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course
           Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
           Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou
           Et je les écoutais, assis au bord des routes,
           Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
           De rosée à mon front, comme un vin de vigueur.

     

    Arthur Rimbaud, Ma bohème 
     
    Il faut tenir compte de cette règle essentielle en prosodie classique :
    "Un mot utilisé comme rime ne doit y apparaître qu’après douze vers au minimum.
     
    Il faut éviter de faire rimer entre eux : les épithètes, les adverbes, les verbes, les noms, les adjectifs, sauf s’ils ne comportent pas le même nombre de syllabes (on casse ainsi l’effet de monotonie). 
     

    Il faut éviter également les rimes classiques, banales, que l’on voit fréquemment dans les poésies, notamment lorsque le sujet traité est celui de l’amour.

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...