Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 07/23/2019 in Posts

  1. 3 points
    Tu sais, le poète est un vieux chien sans collier la truffe toujours prête à suivre un chemin le poète renifle, attend, espère même s'il ne dit rien ou veut faire croire le contraire, il a dit tu sais, le talent, c'est l'amour. Il offre son os sorti de ses entrailles à d'autres mâchoires. Le poète a du courage il renifle, attend, espère même s'il ne dit rien ou veut faire croire le contraire il a dit tu sais, le talent, c'est l'amour. le poète a ses gamelles, ses herbes du maquis, il y a de l'or dans ses prunelles et dans son cœur tant de vie ! Tu sais, le poète est un vieux chien sans collier sans niche sans rien. (J.E. Juillet 2019)
  2. 1 point
    Ma plume a la mine du néant. Son encre s'épuise de son sang Et grandit l'effort de faire un vers Quand je tousse de la terre. J'ai dénudé toutes mes muses. Plus aucune ne m'inspire, ne m'amuse. Le ciel chaque jour me gronde En rendant infertile l'art que je féconde. Encore le Ciel et les nuages ! Ai-je assez écorché les pages Par le stylo bleu et le lyrisme Ou par ma joie et mon pessimisme ? Je suis là, à continuer de gratter. Mon ongle vient à lui-même se ronger, Desespéré des sentiments qui pululent, Comme du soleil qui se lève sur ma lunule. La mort, elle m'attend toujours Dans une petite boîte de velours. Merci, c'est agréable, j'y penserais Quand mon lit m'aura tué pour de vrai. Sur mon papier : "Est-ce la fin ?" La poésie m'a répondu ce matin. Au revoir, plus rien ne m'enchante. Dans ma tête, plus rien ne chante, La nature y pourrit, c'est son sort Et, à jamais, le lyrisme sera mort. Au revoir, ma dernière muse, Celle qui longtemps s'use, A la manière de la sucette, Sous la langue des oubliettes.
  3. 1 point
    Il pleuvait un peu on a joué aux cartes on s'ennuyait à deux on faisait bailler le chat et dormir les jubartes alors j'ai déverrouillé la malle et j'ai ouvert le bal le bal masqué (ohé ohé si vous voulez) le chat a miaulé, nous aussi. Avec nos loups on a dansé dans la lumière des réverbères au p'tit matin on était virés et le chat ronronnait. Ouf, j'ai eu peur ! Pour une partie de cartes, on aurait pu rater une affaire de cœur ! (J.E. Juillet 2019)
  4. 1 point
    Bonsoir @Frédéric Cogno, je viens de lire un magnifique hymne à la Vie, qui doit tout au soleil et qui sera toujours belle dans les yeux de nos filles et de nos fils, bravo respectueux !

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...