Aller au contenu
  • Le vieux pont


      Auteur : Angellier, Auguste

    Sur le vieux pont verdi de mousse,
    Et tout rongé de lichens roux,
    Deux amants parlaient à voix douce :
    Et c'était nous !

    Lui, penché tendrement vers elle,
    Lui disait l'amour et la foi
    Qu'il portait en son cœur fidèle ;
    Et c'était moi !

    Elle semblait, pâle, incertaine,
    Tremblante et pourtant sans effroi,
    Écouter une voix lointaine ;
    Et c'était toi !

    Sur le vieux pont toujours le même,
    Deux amants ont pris rendez-vous :
    Il lui dit, elle croit, qu'il l'aime ;
    Ce n'est plus nous !


    Illustration: Bassin aux nymphéas : Les iris d'eau, MONET Claude, 1900


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Jean Luc

    Posté(e)

    Très beau poème, avec la toile de Monet il se marie bien, c'est bien trouvé. Cet amour dont parle ce poème est un de ces amours passés comme il y en eus bien avant les nôtres. Ce poète mérite d'être redécouvert. J'ai regardé sur le web il était de Dunkerque.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

  • recherche.png

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Créer...