Aller au contenu
Lina

Le refuge

Messages recommandés

Lina

 

 

image.png.5d1e3cf8101da4b279c06545bcf329e2.png

 Le refuge - Lydie Allaire 

 

 

 

La poésie tantôt me déploie

tantôt me rétracte

comme une respiration

Elle m'extrait de la dormance

 

Ce n'est pas moi qui observe l'arbre

c'est lui qui me regarde,

attentif à ce trop vivant en moi,

cette petite fille assise dans mon oeil

qui sait comment trouver

de quoi laver l'inquiétude

qui pelote le sang

en caillots égarés

 

La poésie me poudroie

aussitôt qu'elle m'impacte

en jetant tous ses feux 

sur mes bruits intérieurs

 

Elle réveille d'autres eaux

que larmes et sueurs,

se nourrit goulûment 

aux impasses de ma vie

afin d'en retrancher 

le trop plein d'amertumes

 

 

La poésie m'affermit ou m'allège

et dompte mes turbulences

J'ai le souffle attelé à ses moindres tendresses

 

 

 

 

Modifié par Lina
  • Aimé 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moïse

La poésie, un sixième sens que vous maîtrisez si bien et qui vous va à ravir Lina ! 

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Darius

 

Une  sensibilité attentive et ouverte se dégage de ce poème dans lequel Lina décrit les états poétiques qui la traversent et la conduisent à l'écriture.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Joailes

Superbe, @Lina  , gros coup de cœur ! Cette strophe, en particulier, me laisse sans voix :

 

cette petite fille assise dans mon oeil

qui sait comment trouver

de quoi laver l'inquiétude

qui pelote le sang

en caillots égarés

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor
Il y a 17 heures, Lina a dit :

Ce n'est pas moi qui observe l'arbre

c'est lui qui me regarde,

attentif à ce trop vivant en moi,

cette petite fille assise dans mon oeil

qui sait comment trouver

de quoi laver l'inquiétude

qui pelote le sang

en caillots égarés

Cette superbe strophe montre en tous les cas, Lina, combien la poésie vous enveloppe avec justesse.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mercoyrol

Image, poésie, musique, une triptyque parfaitement maîtrisée ici.

 

J'ai particulièrement aimé les 2 strophes suivantes :

 

La poésie me poudroie

aussitôt qu'elle m'impacte

en jetant tous ses feux 

sur mes bruits intérieurs

 

Elle réveille d'autres eaux

que larmes et sueurs,

se nourrit goulûment 

aux impasses de ma vie

afin d'en retrancher 

le trop plein d'amertumes

 

Modifié par Mercoyrol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Créer...