Jump to content

Sade et la Marquise


Recommended Posts

Kanth

 

Sade et La Marquise

 

 

Sade

 

Je suis ce que je suis, dit le divin marquis

Aimez moi comme on crie « pitié haïssez moi ! »

Il ne tiendra qu’à vous que je sois celui qui

Vous fera bien gémir de peines en émois

 

Une souffrance telle, que vous frissonnerez

Du plaisir d’implorer la grâce d’un supplice

De la honte de jouir, quand l’extase de pleurer

Vous aura transportée dans d’abjectes délices

 

 

La Marquise

 

Je suis vraiment navrée, dit la fine marquise

Je ne vous hais même pas, tant vous m’indifférez

Vous n’êtes rien pour moi, je ne suis pas conquise

Vos prétentions d’ailleurs sont très exagérées

 

J’ai pourtant plein d’idées pour jouer à votre jeu

Mon gant dans votre face, disons, pour débuter

Ou bien préférez-vous pour vous sentir un dieu

Un coup de mes bottines dans la virilité ?

 

 

...à suivre sur La marquise et Sade...

________________

Illustration originale de l'auteur

Sade Gao T.jpg

Edited by Eathanor
Ajout du lien vers la partie suivante
  • Aimé 2
Link to post
Share on other sites
Darius

Qu'importe que ces vers ignorent l'alexandrin, le rythme est bon, le ton léger, une histoire s'amorce et nous attendons impatiemment la suite.

Link to post
Share on other sites
Kanth

Je vous rassure @Jeep, il n'y a vraiment ici aucune fascination pour ce personnage plus que douteux. Je préfère de beaucoup Casanova (le vrai, pas le débauché de Fellini), véritable aventurier, touche à tout de génie, libertin certes mais non prédateur. Il faut lire sa « Fuite des Plombs », récit de son évasion de la prison de Venise.

 

Merci @Darius pour votre appréciation, même si, comme vous le notez, cette petite galanterie est traitée comme une conversation de salon, et délaisse un peu les règles du classique.

 

@Lina, il y aura juste une petite suite... Merci pour votre message.

 

 

  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...