Aller au contenu

Messages recommandés

Jeep

Lorsque passent les mots je pense vous parler

Dans le brouillard confus de mon pauvre encéphale 

Dont l’aire de Broca se trouve annihilée 

Et j’attrape au hasard le moindre son bancal

 

Dans l’espoir qu’il vous dise en langage codé

Combien vous me manquez et combien j’ai du mal

À lire votre horreur de l’incapacité 

Que j’ai de dépasser mon état cérébral 

 

Haricot arrosoir la bouillie le cafard

Le café la banane au bistrot le plumard

Rive bateau galets sirop corne de brume

 

Le lexique est trop court pour traduire mon cœur

Si vous prenez ma main voyez comme s’allume 

Dans mon regard éteint un éclat de bonheur 

  • Aimé 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pierre Brandao

Voilà un sonnet parfaitement réussi 🙂 Lorsque, de plus, il invite à la réflexion, ce n'en est que mieux ! Chapeau, l'artiste !

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Joailes

Ce que j'aime dans votre poésie c'est ce mélange de mots savants (l'aire de Broca) et la simplicité de vos ressentis 😉 

Il y a 2 heures, Jeep a dit :

Haricot arrosoir la bouillie le cafard

Le café la banane au bistrot le plumard

Rive bateau galets sirop corne de brume

vous frôlez sans peine mon cortex auditif primaire 🙂 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lina

Ah, la finitude du langage !

Rien de plus parlant il est vrai qu'un geste ou un regard offert spontanément.

Comme @Joailes, je note et découvre l'aire de Broca 😉

 

 

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Joailes

🙂 L'aire de Branca j'ai cru que c'était sur une autoroute ! 😉 Avec @Jeep on apprend plein de choses et on aime ses poèmes ! 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mercoyrol

Un thème inattendu pour un sonnet qui ouvre des horizons. C'est bien là le talent : Pouvoir mettre en vers tout sujet, même le plus improbable. Une belle réussite !

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Darius

voilà le sort du pauvre poète qui ne se sent pas toujours en phase avec le monde extérieur et qui souvent bute sur les difficultés de sortir du labyrinthe des mots.

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marc Hiver

@Jeep,

 

Le thème de l'aphasie ne t'empêche pas de nous toucher avec des mots choisis. Et hop ! un coeur.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Epicene
Le 10/07/2020 à 14:07, Jeep a dit :

 

Le lexique est trop court pour traduire mon cœur

Si vous prenez ma main voyez comme s’allume 

Dans mon regard éteint un éclat de bonheur 

 

Un très joli moment passé à vous lire @Jeep 

Merci 🙂

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Créer...