Aller au contenu
Seawulf

Lettre à vous

Messages recommandés

Thy Jeanin

Qu'il faut peu de choses pour construire le fantasme et faire d'une plume pinceau, archet, caméra...

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mohand

J'ai aimé ces détours élégants qu'une passante vous a inspirés.

 

Une passionnante lettre  d'amour.

 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jeep
Posté(e) (modifié)

Un petit conseil: contrairement à Arvers, osez un geste, remettez lui votre poème dans une jolie enveloppe en indiquant au dos vos coordonnées. Je suis certain qu’elle y sera sensible (enlevez de préférence « ...et vous voit vous faner » ainsi que le qualificatif cauteleux ) et peut-être vous répondra-t-elle...

Modifié par Jeep
  • Aimé 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kanth

Une très belle transcription de ces sentiments de rencontre que beaucoup d'entre nous ont éprouvés un jour. L'idée que quelque chose aurait été possible... Les conseils de Jeep me semblent très avisés, même si la réalité n'est pas toujours à la hauteur du rêve, surtout quand le fantasme est magnifié par de tels mots !

(En relisant le texte pour le plaisir, je réalise qu'à la fin, on en sait plus sur le physique de la serveuse que sur celui de la passante... Est-ce l'inconscient qui parle ? J'espère ne pas vous froisser...) 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seawulf
Posté(e) (modifié)

Merci à vous quatre. @Thy Jeanin @Mohand @Jeep et @KanthBien qu'il s'agisse d'un texte purement fictionnel, je relève le défi, dans une pure geste poétique romantique.  Aussi, j'ai changé les deux mots qui n'étaient pas dans l'esprit de cette démarche.

 

Modifié par Seawulf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cisco

Lettre à vous madame qui passez sans un mot, sans un regard...

Merci pour ce poème très agréable à lire. 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lina

"L'être à vous" , désir qui se dessine avec pudeur et délicatesse,  un rendez-vous manqué, de ceux qui vous laissent à tout jamais morose, mais peut-être n'est-il pas trop tard... j'ai aimé ce chassé-croisé que trace votre plume avec le talent qui est le vôtre !

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Joailes

Vous m'avez rappelé une vieille chanson de Jean Sablon, à l'ère de la chanson d'amour

"Vous, qui passez sans me voir
Sans même me dire bonsoir
Donnez-moi un peu d'espoir ce soir
J'ai tant de peine
Vous, dont je guette un regard
Pour quelle raison, ce soir passez-vous sans me voir
Un mot, je vais le dire "je vous aime"
C'est ridicule, c'est bohème
C'est jeune et c'est triste aussi
Vous, qui passez sans me voir
Me donnerez-vous ce soir
Un peu d'espoir?

Merci @Seawulf 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Cogno
Le 06/07/2020 à 18:33, Seawulf a dit :

je vais flâner dans vos rêves pudibonds.

Joli passage qui invite à d'espiègles voyages.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Bien que ce poème soit fictionnel, je crois qu'avec talent, il nous renvoie tous à des inconnu(e)s croisés au hasard de nos pérégrinations de vie et sur lesquels, le temps d'un fugace instant, nous nous laissons aller à divaguer. J'avais moi-même écrit sur ce sujet voilà quelque temps. La différence, c'est que mon texte n'était pas fictionnel 😉 

 

  • Aimé 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seawulf
Posté(e) (modifié)

Quand je dis fictionnel, je devrais plutôt écrire docu-fiction, car bien entendu, il y a une part de vécu. Ce texte est donc un pêle-mêle, sobrement réorganisé, autour d'une histoire, une femme, un homme et des sentiments tus. Le tout, dans un cadre, qui lui, est bien fictionnel. 

Modifié par Seawulf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Filae77
Posté(e) (modifié)
Le 06/07/2020 à 18:33, Seawulf a dit :

Un ciel bleu Klee, empaqueté de ouate blanche.

Des lèvres café crème, au bistrot du coin. Mur carmin,

visage cireux et ronchon, le boss. Reluque le fessier

au tablier blanc de la serveuse. C’est là, en ce lieu

sans charme, que j’éprouve le besoin de vous écrire.

Bonjour @Seawulf ,il y aurait beaucoup à dire sur ce trés beau texte qui s'impose d'emblée par son élégance et son esthétisme, le thème assez universel par sa situation. le  décor planté première strophe interroge sur la place du narrateur ,Ne semble-t-il pas déjà lui même personnage fictionnel d'un tableau ? sa démarche dés lors peut-elle se concevoir autrement  que romantique et artistique ?  

la difficulté sinon l'impossibilité de sa quête est suggérée  travers quelques observations:

Me voyez-vous, seulement ! ,souvent à l'opposé de moi,vous qui marchez sans le savoir ,et ne le vous dis pas......

pourtant le narrateur veut voir une possible  connivence   Nous avons nos habitudes,vous qui marchez...à ma rencontre,je vous ressemble,etc..

nous nous croiserons et vous ne saurez rien -> tout le  tragique du propos se trouve là bien résumé

et bien d'autres choses encore....

un cœur

 

 

Modifié par Filae77
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Darius

En lisant cette lettre, j'ai un peu le réflexe d'un acteur amateur. Je vois tout le parti qu'on pourrait tirer de ce beau texte s'il restait uniformément sous la forme d'une lettre.

Son articulation et sa richesse y gagneraient.

 

Merci pour ce beau texte

  • Aimé 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marc Hiver

@Seawulf,

 

J'ai savouré le bonheur de lire ce poème. Je n'en dirai pas plus, car le lecteur dispose en toute intimité. Et hop ! un coeur.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Créer...