Aller au contenu

Devant l'augmentation des membres se contentant de poster leurs poèmes sans réagir aux autres textes, merci de ne pas oublier que cette communauté est placée sous le signe du partage.

Recevoir des retours sur ses textes est toujours enrichissant. N'oubliez pas de redonner un peu de ce que vous recevez en prenant le temps de commenter.

Frédéric Cogno

Il pleut dans le vieux cimetière

Messages recommandés

Invité

Je voulais manifester mon admiration pour ce poème si bien écrit, mais j'ai épuisé ma réserve de "cœurs" pour aujourd'hui. Je reviendrai.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

C'est vraiment le top du top

Les quatrains sont plus sublimes les uns que les autres

il y a 31 minutes, Frédéric Cogno a dit :

Et l'odeur du deuil se sous-boise 

En un doux duvet de perdreau 

Léchant des noms sur les ardoises,

Collant des feuilles aux tombeaux. 

Un vrai coup de cœur pour celui-ci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Ma réaction est au diapason de celles déjà données. Ce poème est sublime et est pour moi le meilleur que vous ayez posté ici à ce jour.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Cogno

Merci infiniment pour vos commentaires. 

Frédéric. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jeannine B
Il y a 6 heures, Frédéric Cogno a dit :

 

Il pleut dans le vieux cimetière,

Fantômes aux foulards givrés,

La mort garde sa jarretière

Mais j'ai cueilli sa rose thé...

 

 

 

 

La chute est superbe ! Bravo Frédéric ! ❤️❤️❤️

  • Aimé 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Joailes

Bon ! Je crois que vous faites partie de ceux qui offrent toujours une belle lecture, toute en diversité. Alors un petit cœur vaut bien mieux, en ce cas, que tout commentaire superflu. 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yguemart

@Frédéric Cogno Je m'associe au concert de louanges. Plus de cœur dans ma réserve, désolé !

Un bouquet de fleurs me semble approprié 🌷🌷🌷🌷🌷

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JcJaZz

Une pluie lugubre qui n'en finit pas

Qui coule et s'écoule encore et encore aux couleurs sombres et glacées

Perturbée par de rares éclaircies

Très beau travail

Merci

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Myrtille

Les cimetières ouvrent beaucoup de questions, je tente toujours d’imagIner la personne, une question sans réponse et je pense aussi à quoi bon se battre dans la vie pour en arriver là 

Modifié par Myrtille

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seawulf

Absolument magnifique. J'aime le rythme et les sonorités de ce texte où l'on se promène dans un lieu, d'ordinaire fermé, éloigné et silencieux, et qui par la magie de l’enchaînement des mots, apparaît plus vivant que jamais.

Modifié par Seawulf
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
N'Silina
Le 08/09/2018 à 10:21, Frédéric Cogno a dit :

Ah, le regard des vierges sombres...

Fixant la boue et les hivers

Dont la douleur sait interrompre 

Le frêle gloussement de l'air.

Un verset superbe parmi d'autres qui vous prennent au creux du ventre, vous bercent et vous déchirent, merci.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Camine

J'aime beaucoup, merci!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cisco

Très joli poème rimé en octosyllabes on se croirait au "Père Lachaise". Sonorité d'embiance

"Un vase embrume sa tisane

Et les fleurs crissent sous les croix."

et parfois un regard coquin

"La mort garde sa jarretière

Mais j'ai cueilli sa rose thé..."

Bravo

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Cogno
il y a une heure, Cisco a dit :

Très joli poème rimé en octosyllabes on se croirait au "Père Lachaise". Sonorité d'embiance

"Un vase embrume sa tisane

Et les fleurs crissent sous les croix."

et parfois un regard coquin

"La mort garde sa jarretière

Mais j'ai cueilli sa rose thé..."

Bravo

Merci encore. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qui nous sommes

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur.

En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

Nos autres sites

×
×
  • Créer...