Aller au contenu
Vianney Roche-Bruyn

Satanas

Messages recommandés

Vianney Roche-Bruyn

Si je n’écoute pas les échos du silence,

Je meurs à mon désir d’entendre les mortels

Pleurer leur amertume aux tons de vieux pastels.

Je ne suis pas l’honneur plus que je ne m’élance

 

Au-delà d’un enfer qui bout de violence,

Je préfère ma nuit aux ignorants cheptels

Qui vivent de pain dur et de fourbe indolence ;

 

Je suis ce loup cruel qu’on dit accusateur.

L’ombre m’a reconnu d’une flamme envoûtée,

Je brûle de ma haine à jamais écoutée

Par les feux de mon être âprement tourmenteur :

 

Je vis cette colère ouverte et redoutée !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Nous ne sommes pas dans Les litanies de Satan de Baudelaire, lesquelles étaient une abjuration de la religion catholique, mais plus dans une description des considérations méphistophéliques d'un Lucifer, cela dans une forme qui me parait respectueuse des canons classiques du genre.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Créer...