Jump to content
Seawulf

Océane-moi !

Recommended Posts

Seawulf
Posted (edited)

Océane-moi !

« Ce qu’apporte le flot s’en retourne avec le jusant »

Proverbe breton

 

« Laisse-toi prendre dans ces mots

Comme dans une algue marine

Qui va sa vie au gré des flots »

G.Perrec

 

Langue de terre découpée

ancrée face à l’Ouest

toute de fragrances fleuries

elle ceint d’éclats, l’ample infini.

Ici l’océan vient se désensabler

et laisse émerger un miroir édenté

frappé au plomb zénithal.

 

Sertie de dents graniteuses

noircies par les vagues à l’estran

coiffées d’un rose minéral

déchirées par le noroît septembral

elles s’effilochent en ce bout de terre

à tout jamais cimetière marin

où s’ensommeille la croix des veuves.

 

Et j’aperçois tourbillonnant

des linceuls de goélands

venus bousculer nos certitudes

au clair des vastitudes nues

de leurs éternelles complaintes.

 

Ô terre de mission, ici,

l’homme imite l’oiseau

il y marche de guingois,

la peur au ventre le tenaille !

 

Ecoutez, comme la poésie s'enrobe

aux éléments muets et indomptables

aux silences bruissants d’inquiétudes

aux gémissements embrumés.

 

Voyez, comme la poésie se terre,

à l’horizon hors de portée de mains

dans l’impasse au bout de terre inaccessible

où s’expose l’immuable beauté insolente.

 

Là-bas, l’archipel de Bréhat

pas de fard, pas de rides

tonalité agapanthe et echium

un corps toujours parfait

des courbes à faire pâlir les designers

toutes, signent un paysage d’exception,

Et Dieu, peut-il rester tout à fait humble ?

 

L’homme, cet étrange étranger

tente vainement d’épouser ce corps,

qui sans grandiloquence exulte !

Et je vois l’un d’eux se pencher au-dessus,

la tête dodelinant comme un enfant

pousser tendrement l’archer du violon

et j’entends s’élever une monodie

de la pointe de l’Arcouest

et s’ennoblir les larmes de l’océan.

 

Edited by Seawulf
  • Aimé 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Danivan

Gros coup de coeur pour ce magnifique hymne à la Bretagne, en général, et à l'île de Bréhat, en particulier.

 

Je garde un  souvenir vif et ébloui de mon escapade à l'île de Bréhat, en août 2007. Seul bémol: l'année était déjà trop avancée pour apprécier pleinement la belle végétation, quasi méditerranéenne, que vous évoquez si finement.

Il y a 3 heures, Seawulf a dit :

Là-bas, l’archipel de Bréhat

pas de fard, pas de rides

tonalité agapanthe et echium

un corps toujours parfait

des courbes à faire pâlir les designers

toutes, signent un paysage d’exception,

Et Dieu, peut-il rester tout à fait humble ?

 

Mention spéciale pour cette strophe exceptionnelle, ponctuée par cet étonnant dernier vers, très réussi. 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep
Posted (edited)

Notre Bretagne, pays de légendes, d’âpreté et d’harmonie reçoit ici un hommage poétique à la hauteur de notre émotion.

Edited by Jeep
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mercoyrol

Merci pour ce magnifique voyage en Bretagne ! Une mention toute particulière pour la richesse du vocabulaire qui donne encore plus d'émotion et de force à votre poème.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Seawulf,

 

Magnifique poème. Un seul bémol : il mériterait de s'adresser au Cotentin. Et hop ! un coeur.

  • Merci 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eau de brume
Le 28/06/2020 à 13:26, Seawulf a dit :

Ecoutez, comme la poésie s'enrobe

aux éléments muets et indomptables

aux silences bruissants d’inquiétudes

aux gémissements embrumés.

Je ne suis pas allé en Bretagne cette année et sa poésie me manque.Merci pour le voyage imaginaire.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

J'aime les poètes qui peignent leur terroir.

 

 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor
Il y a 23 heures, Eau de brume a dit :

Je ne suis pas allé en Bretagne cette année et sa poésie me manque.

Pour ma part, pour la première fois depuis bien longtemps, je n'irai pas en Bretagne cet été et ton poème magnifique, Seawulf,  me fait d'autant plus regretter cette infidélité aux terres du grand ouest. Je m'océanerai l'an prochain.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Camine

Coup de cœur, ce poème! J'adore la Bretagne, chaque jour de plus en plus! 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...