Aller au contenu

Messages recommandés

Jeep
Posté(e) (modifié)

La vipère lovée sous le soleil d’été 

Dans l’attente alanguie au couvert des brindilles 

Symbole de patience et d’immobilité 

Se voit trahie par sa verticale pupille

 

On y lit la menace et la malignité 

La morsure en éclair  la queue qui se tortille

Avec un sifflement et l’agressivité 

Qui était contenue dans les yeux qui fusillent

 

L’amour est ce serpent dont vous êtes la proie

Vous ne l’apercevez qu’au tout dernier moment 

Alors qu’il est trop tard pour éviter l’émoi

 

Le poison s’en répand dans vos veines saignées

Et vous atteint au cœur au risque maintenant 

D’en devenir l’esclave et l’acteur résigné 

 

 

 

 

 

Modifié par Jeep
  • Aimé 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marc Hiver

@Jeep,

 

Un poème plein de charme charmant, de plaisir plaisant, et hop ! un coeur.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Cogno

Puisse être ainsi et faire naître des anti dot

 

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor
Il y a 8 heures, Jeep a dit :

L’amour est ce serpent dont vous êtes la proie

Vous ne l’apercevez qu’au tout dernier moment 

Alors qu’il est trop tard pour éviter l’émoi

Petit témoignage personnel quand on le voit venir, il est parfois moins traître 😉 

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Joailes

Je n'avais jamais pensé que l'Amour puisse être une morsure de vipère, mais maintenant que vous le dites ... 

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Epicene
Il y a 11 heures, Jeep a dit :

 

L’amour est ce serpent dont vous êtes la proie

Vous ne l’apercevez qu’au tout dernier moment 

Alors qu’il est trop tard pour éviter l’émoi

 

 

J'ai beaucoup apprécié votre texte @Jeep et dans le fond, je suis d'accord avec vous...

Merci pour ce plaisir !

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mercoyrol

Le parallèle entre l'amour et cette vipère est ici superbement mis en vers pour le plus grand plaisir du lecteur... Heureusement, il existe des fins heureuses et la morsure peut être au contraire vivifiante, rajeunissante et revigorante.

Une vérité incontestable : Jeep, vous êtes maître dans l'art du sonnet ! 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seawulf

Voilà une bien jolie manière de réhabiliter le serpent, qui d'ordinaire,  nous apparait bien moins sympathique. Néanmoins, on peut se raccrocher en l'occurrence, au serpent fertile, gardien de l'arbre cosmique. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Créer...