Jump to content

Amarrée plein coeur


Recommended Posts

Jeep

J’ai suivi votre rêve au passé antérieur puis au futur simple et m’y suis amarré.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Danivan
il y a 35 minutes, Epicene a dit :

Sauras-tu vivre aux pas de la lune,
Jour pour jour et nuit contre nuit ?
Comme le sable se languit sur la dune,
Sans vague à l’âme et sans bruit.

Une écriture sensible, délicate, fluide avec une douce musique. Un bonheur poétique.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Epicene
il y a 35 minutes, Jeep a dit :

J’ai suivi votre rêve au passé antérieur puis au futur simple et m’y suis amarré.

Tant mieux, j'en suis ravie @Jeep

J'ai volontairement choisi cette combinaison de conjugaisons 🙂

il y a 10 minutes, Danivan a dit :

Une écriture sensible, délicate, fluide avec une douce musique. Un bonheur poétique.

Merci @Danivan pour votre présence ici et pour vos mots.

Je ne pense pas avoir pour habitude d'écrire ma sensibilité...

Ces textes-là sont assez rares je crois, en ce qui me concerne.

Ravie que vous ayez apprécié 🙂

 

Belle journée !

Link to post
Share on other sites
Uriel
Posted (edited)

Un texte personnel, rythmé avec le ça de mélancolie qui ne laisse pas indifférent, j'ai aimé la rupture du 4e strophe. J'y vois une tentative de raviver l'espoir malgré un certain fatalisme.

Edited by Uriel
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Lina

J'ai beaucoup aimé ce passé antérieur, peu usité d'ordinaire, qui ajoute encore au charme de vos vers porteurs peut-être  de plus d'espoir et de lumière que d'autres nés de votre plume singulière !

Merci pour ce beau partage, @Epicene 😊

 

  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
Eau de brume

Un vrai plaisir de lecture,une douce mélodie d'émotions silencieuses.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Thy Jeanin

Merveilleux passé antérieur, qui enchante et caresse la mémoire et ouvre la porte à un futur énigmatique mais rassérénant. Joli texte!

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno
Il y a 6 heures, Epicene a dit :

Comme le sable se languit sur la dune,

Quelle sensualité dans ces mots...on retrouve ici cette image de plénitude et d'attente amoureuse. Les images de lunes et de marées maternent tes mots toujours damasquinés de nuit. Aguicheuse poésie? Une exquise et rare friandise ne se refuse pas quand elle est préparée avec amour par Epicène.

  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
Epicene
Posted (edited)
Il y a 3 heures, Uriel a dit :

Un texte personnel, rythmé avec le ça de mélancolie qui ne laisse pas indifférent, j'ai aimé la rupture du 4e strophe. J'y vois une tentative de raviver l'espoir malgré un certain fatalisme.

Merci @Uriel pour votre visite ici . Vous y avez vu clair  😉

Il y a 3 heures, Lina a dit :

J'ai beaucoup aimé ce passé antérieur, peu usité d'ordinaire, qui ajoute encore au charme de vos vers porteurs peut-être  de plus d'espoir et de lumière que d'autres nés de votre plume singulière !

Merci pour ce beau partage, @Epicene 😊

 

Merci @Lina, votre visite me fait plaisir 🙂 J'espérais lorsque j'ai écrit ces mots.

Il y a 2 heures, Eau de brume a dit :

Un vrai plaisir de lecture,une douce mélodie d'émotions silencieuses.

Merci @Eau de brume pour votre passage et pour vos mots, ravie qu'il vous ait plu. 🙂

Il y a 2 heures, Thy Jeanin a dit :

Merveilleux passé antérieur, qui enchante et caresse la mémoire et ouvre la porte à un futur énigmatique mais rassérénant. Joli texte!

@Thy Jeanin merci pour votre visite. Ravie que celui-ci ait pu vous plaire. 🙂

J'affectionne particulièrement ce temps. Et j'ai cru bon de l'employer dans ce texte.

il y a 12 minutes, Frédéric Cogno a dit :

Quelle sensualité dans ces mots...on retrouve ici cette image de plénitude et d'attente amoureuse. Les images de lunes et de marées maternent tes mots toujours damasquinés de nuit. Aguicheuse poésie ? Une exquise et rare friandise ne se refuse pas quand elle est préparée avec amour par Epicène.

Merci pour ta visite et ton joli commentaire 😉 @Frédéric Cogno

J'assume ce que je poste ici. Que ma poésie (si l'on peut appeler ça comme ça) soit aguicheuse parfois

ou même audacieuse (probablement) je l'assume complètement 😄 !

 

Belle soirée à tous !

Edited by Epicene
Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Epicene,

 

Il n'est jamais trop tard pour délivrer un coeur à un texte que je découvre ce matin et qui me plaît.

  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
Camine

Tout beau et à émerveiller! Le titre, la pensée, le contenu! 

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Seawulf
Posted (edited)
Le 04/06/2020 à 13:47, Epicene a dit :

Sauras-tu vivre aux pas de la lune,
Jour pour jour et nuit contre nuit ?
Comme le sable se languit sur la dune,
Sans vague à l’âme et sans bruit.

Je suis sous le charme, de ces temps "antérieur et futur". Des mots pour des attendus encore vivaces et des promesses espérées, comme une survivance de rêve. Une poésie qui transcende l'amour. 

Edited by Seawulf
  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Esteldir

La simple sonorité du poème est l'expression de la subtilité du sentiment : je suis certain qu'une personne qui ne comprendrait pas le français trouverait beaucoup de plaisir à l'entendre !

 

Les marées évoquées pourraient décrire l’entièreté du poème, qui ressemble au chant des vagues sur une plage de sable fin...

 

Un poème du cœur, assurément - mes préférés 🙂

  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
Darius

Epicene joue sur les 2 tableaux en cherchant des accords de rimes et des vers aux pieds fluctuants

6, 7, 8, 9 10, 11

 

C'est bien audacieux....!!!

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
  • 4 weeks later...
Darius

L'audace n'exclue pas le charme de ce poème où l'utilisation du passé antérieur exprime des regrets.

Ce" quelque chose" de souhaité qui n'a pas été accompli.

Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...