Aller au contenu
Cisco

Souffle

Messages recommandés

Cisco
Posté(e) (modifié)

Un souffle au bord des marécages, ils dansent. Il y en a de très grands. Ils se dressent fièrement. Ils regardent dans l’eau le reflet de leurs feuilles coupantes. Ils admirent la légèreté de leurs fleurs : on dirait des bouquets de plumes blanches ces roseaux. 

Mais il y a aussi des plus petits. Ceux-là se tiennent tranquilles entre les 
grands. Pourtant, le vent qui passe fait chanter tous les roseaux.
Tous ? Non. Il y en a un, vraiment très, très petit, pas très joli, qui ne chante 
pas. 
Il murmure tristement, pour lui seul :
- Je ne peux pas chanter. Je ne pourrai jamais. Je suis trop petit ! Le vent n’arrive pas jusqu’à moi. Oh ! Comme j’aimerais chanter, moi aussi !

Une jeune femme venue se reposer découvre ce petit roseau. Elle le découpe en forme de flûte et les jours suivants , moutons blancs moutons noirs la suivent au son du pipeau.

Petit roseau n'attend plus le vent ; l'air doux et chaud qui le fait chanter est un souffle de vie. 

Modifié par Diane
Orth.
  • Aimé 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moïse

Je ne sais si c'est là une belle fin pour ce jeune roseau, toujours est il qu'il goûtera aux lèvres d'une jeune femme 😉 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aubussinne

Le petit roseau doit mourir pour permettre l'existence d'un autre souffle de vie.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Cogno

J'ai adoré...je revois mon grand-père cueillir ces roseaux pour en faire des  petites flûtes, parfois un brin d'herbe, et des sons mélodieux sortaient de sa bouche. Enfant j'étais fasciné. C'est un très joli texte Cisco. Tu fais du bien.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cisco

Merci @Moïse, @Aubussinne et @Frédéric Cognopour votre lecture et vos commentaires, je suis heureux Frédéric de te faire revivre de bons souvenirs par ce poème. C'est une belle image de ton grand père. 

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kanth

J'ai bien aimé l'idée charmante, qui rappelle ces contes pour enfants où un pauvre petit, laissé pour compte, est finalement choisi pour une destinée extraordinaire... Mais il y a aussi dans le texte plusieurs bonheurs d'images ou d'expression, qui nous mènent, mouton blanc, mouton noir, au son de ce flûtiau.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
N'Silina

Odeurs, contrastes, le chant du vent et de la nature, une bouche juvénile pour clore le poème, forcément j'aime !

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lina

Une adorable histoire, très joliment contée!

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Un texte finalement plus méditatif qu'il n'y parait. Une approche proche du bouddhisme zen.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Joailes

Que vous ayez entendu le souffle, cher @Cisco , dans les roseaux, ne peut qu'emmener le lecteur vers un grand bol d'air, et il en a besoin ! 😉 Poème bienvenu !

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Isabelle64

Très joli texte où la nature rayonne. Merci!

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Créer...