Jump to content
Kanth

Le Tigre

Recommended Posts

Kanth

 

Le Tigre

 

 

Les ombres des bambous lacèrent les sous-bois

Un souffle d’air se perd au fond de ces forêts

Ce n’est qu’une antilope qui s’approche et qui boit

Dans une frêle flaque qui bientôt disparait

 

Le gracile animal dresse un instant sa tête

Dont le port altier domine les buissons

La robe frémissante, en alerte, la bête

Epie les mouvements, s’inquiète du moindre son

 

Rassurée, si peut l’être cette fragile danseuse

Pour un très court instant pourtant, elle se détourne

Vers des pousses si vertes et tendres, délicieuses

Quand soudain, elle tressaille, indécise, le vent tourne

 

Il apporte en bouffées, toutes en fragrances chaudes

L’humus et la vanille, le jasmin, les asters

Mais derrière cet écran, une odeur acre rôde

Les effluves musquées du seigneur de ces terres

 

Un bond lourd et pourtant on jurerait qu’il vole

Au dessus des fourrés pour tomber sur sa proie

L’antilope a compris, trop tard, elle s’affole

C’est fini, il s’abat sur elle et la broie

 

Dans les villages indiens qui bordent son royaume

On raconte qu’après, il se remet debout

La gueule ensanglantée, il redevient fantôme

Et ses rayures noires, les ombres des bambous

 

 

 

Gao T. Kanth

  • Aimé 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cisco

J'ai aimé ces mots choisis et délicats qui décrivent la fragile antilope et l'aspect conte de ce poème. C'est superbe. Merci pour ce poème. 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep

La mort de l’antilope, comme un morceau d’anthologie.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lina

People look at "Le lion ayant faim se jette sur l'antilope" (Hungry lion jumps on antelope) of French artist Le Douanier-Rousseau 09 March 2006 at the Grand Palais museum in Paris before the opening of the exhibition called :"Jungles à Paris" (15 March-19 June 2006). Henri Rousseau, known as Le Douanier-Rousseau (1844-1910) is the most celebrated of French naïve artists. His nickname Le Douanier refers to the job he held in Paris, customs officer. His inspiration came from illustrated books and

Le lion, ayant faim, se jette sur l'antilope - Henri Rousseau - 1905 -

 

Une belle évocation très atmosphérique et odoriférante, un tableau magnifique sous votre plume !

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Je rejoins Lina dans son commentaire, la luxuriance du décor que vous posez m'a immédiatement fait penser à l'univers du douanier Rousseau. Cela se doit sans doute à l'émerveillement enfantin que le regard porte. Et c'est un compliment.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Camine

Une belle découverte, votre poème! Une belle histoire qui donne envie de lire encore plus!

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

Une fine et très réaliste observation du monde animal. La poésie en plus.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf
Le 23/05/2020 à 04:06, Kanth a dit :

Rassurée, si peut l’être cette fragile danseuse

Pour un très court instant pourtant, elle se détourne

Vers des pousses si vertes et tendres, délicieuses

Quand soudain, elle tressaille, indécise, le vent tourne

 

Il apporte en bouffées, toutes en fragrances chaudes

L’humus et la vanille, le jasmin, les asters

Mais derrière cet écran, une odeur acre rôde

Les effluves musquées du seigneur de ces terres

 

Le 23/05/2020 à 04:06, Kanth a dit :

Dans les villages indiens qui bordent son royaume

On raconte qu’après, il se remet debout

La gueule ensanglantée, il redevient fantôme

Et ses rayures noires, les ombres des bambous

 

Univers animalier au cœur des légendes d'Asie. Un beau texte.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mohand

Un beau poème qui décrit cette "loi de la nature".

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Vous suivez l'animal jusqu'au sacrifice vital en un conte très imagé.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kanth

Merci Cisco, j'ai essayé en effet de rendre un peu l'atmosphère d'un conte.

 

Merci Jeep, c'est vrai que le titre est le Tigre, mais n'oublions pas le point de vue de la pauvre antilope !

 

Lina et Gabriel Montigny, permettez-moi de vous réunir tous les deux dans un même remerciement pour votre évocation du douanier Rousseau. Pour être honnête, je n'avais pas de référence picturale en tête, plutôt des réminiscences littéraires (Kipling, bien sûr), mais votre rapprochement est très pertinent, bien qu'un peu écrasant, tant la toile que vous présentez, Lina, est magnifique. Merci pour vos impressions.

 

Merci Carmine et Eathanor pour vos messages qui se rejoignent. C'est vrai que j'aime raconter des histoires. Je suis content que celle-ci vous plaise.

 

C'est très aimable, Diane. Ayant beaucoup voyagé (et vivant encore) en Asie, j'ai vu beaucoup de tigres dans des parcs plus ou moins naturels, mais j'ai toujours eu un pincement au coeur en voyant ces animaux, même en semi-liberté, perdre leur véritable instinct de chasseurs (je me souviens de tigres sautant sur les toits des voitures dans un parc dans le nord de la Chine, pour attraper les poulets qui y étaient jetés vivants par les gardes, pour amuser les touristes dans leurs véhicules).  Pauvre spectacle...

 

Merci Seawulf, je suis heureux que ces passages vous plaisent.

 

Mohand, en effet, c'est un spectacle simplement de la nature, ni foncièrement cruelle, ni innocente. Merci pour le message.

 

C'est vrai, Aubussinne, que la mort de l'antilope, c'est la vie du tigre. Merci pour votre appréciation.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yan

Ceci est magnifique et la trouvaille du dernier quatrain est superbe. Je l'ai lu à mes neveux qui ont adoré et très bien visualisé les derniers vers. Bravo!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...