Jump to content
Kanth

L'Indien

Recommended Posts

Kanth

 

L’Indien

 

 

L’estompe bleue des monts se perd dans les lointains

Sur la rive escarpée, les pins cachent le roc

L’air est frais sur les eaux, la rosée du matin

Se pose sur ses sacs, les produits de son troc

 

Il revient du comptoir, d’échanger ses fourrures

Contre certains trésors d’hommes étranges, pâles

Chaque lune le voit, qui marchande parures

Miroirs, outils de fer, en visite amicale

 

Les palabres durant jusqu’à la fin du jour

Il a fallu rester, la nuit était trop noire

Dès l’aube il a repris le chemin du retour

Par le fleuve il rejoint enfin son territoire

 

Sur sa face de cuivre on voit naître un sourire

Qui fait s’épanouir ses peintures de paix

Disant sa quiétude à qui saura les lire

De beaux traits bleus et jaunes, en longs tracés épais

 

Dans son esquif d’écorce et de cuir d’orignal

Un genou en avant, il rame avec vigueur

D’une pagaie de bois maniée d’un geste égal

Dans un léger bruit d’eau au rythme de son coeur

 

Le courant est contraire au canoë trop lent

L’aigle de ses pensées s’envole, qui l’emporte

Vers les triangles blancs des tepees de son clan

Sa femme aux yeux de jais, et le fils qu’elle porte

 

Une fumée au loin, il se réjouit d’avance

Puis deux, puis trois volutes, étranges dans l’azur

De noires fumeroles, emplies de malfaisance

Une angoisse l’étreint, il faut forcer l’allure

 

Il arrive trop tard, seules vivent les flammes

Tombant sur ses genoux, sans plainte, sans un bruit

Près du corps dénudé, tout en sang, d’une femme

Il reste ainsi prostré un jour et une nuit

 

Quand il se dresse enfin, les mains ensanglantées

Effaçant les couleurs du bonheur de naguère

Sur un front plein de haine, il fait d’un geste hanté

Du sang de son aimée, sa peinture de guerre

 

 

Gao T. Kanth

  • Aimé 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

Mon préféré à moi est incontestablement celui-ci,

qui dégage une émotion intense .

 

Bienvenue sur AP Kanth.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kanth

Bonjour Diane et Eathanor,

Tout d'abord, merci beaucoup de m'accueillir dans votre communauté. Je me réjouis d'avance de pouvoir échanger avec les membres du site.

Je suis content que ce poème, qui m'est cher, vous plaise particulièrement, Diane.

A bientôt sur le site (et dès aujourd'hui dans le sujet « et  sinon, qui êtes vous ? ».

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf

Une très belle poésie qui nous fait passer de la quiétude au coeur de la nature et des traditions à la haine de l'autre à la faveur d'un drame. Une atmosphère qui dégage force et conviction. Des mots justes. Bienvenue parmi nous. 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kanth

Je vous remercie bien Seawulf, pour votre appréciation et pour la bienvenue.

(pardonnez-moi si la tradition est de faire une réponse groupée aux commentaires)

 

Edit : je viens de voir (un peu tard)... les règles de la section. C'est promis, je m'efforcerai de regrouper mes réponses à l'avenir... 

Edited by Kanth
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eau de brume

C'est tellement bien raconté,on suit l'événement,pas à pas,on vit son bonheur et ses peines,du début jusqu'à la fin. Un bonheur de lecture

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cisco

Merci pour ce partage, c'est un poème réussi et à la fois un récit captivant. 

Il m'évoque par son aspect dramatique le film "soldat bleu" . 

 

Je vis avec une indienne (de Calcutta) et j'ai toujours été passionné par l'histoire des indiens d'Amérique. Si ça t'intéresse je te conseille la lecture du magnifique "Hanta Yo" chez les Sioux et aussi le journal de Lewis et Clark (traversée d'est en ouest de l'Amérique le long du Missouri et la découverte des différents peuples indiens). 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kanth

Merci Eau de Brume pour votre commentaire si aimable.

 

Cisco, je vous remercie pour votre compliment et vos conseils. Je connaissais bien sûr l'expédition Lewis and Clark, en revanche je ne me souviens pas du film « soldat bleu », et ne connaissais pas le livre « Hanta Yo » qui m'a l'air intéressant en effet. Dans mon esprit, mon indien était plutôt un Shoshone qu'un Sioux, un indien des Rocheuses plutôt que des Grandes Plaines (d'ailleurs, Lewis et Clark ont rencontré les Shoshones). Mais tous ces peuples amérindiens ont partagé un triste destin. J'étais heureux de leur rendre hommage (et combien de peuples autochtones de ces « Nations Premières » sont aujourd'hui encore menacés ?).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...