Jump to content

Sur la plage...


Recommended Posts

Frédéric Cogno

J'aime ce sentier où parfois tu oses t'aventurer dans l'expression poétique. Toujours ce même frémissement où les sens et les sentiments s'attardent avec grâce d'une façon presque atemporelle. Tes mots Yan ont du zéphyr et échappent à tout commentaire.

Link to post
Share on other sites
Epicene

Voilà un bien joli tableau Yan, entre vos mots pleins de charme, d'une certaine sensualité,

et ces belles images, encore une fois, sans parler de la photo (sublime)...

J'ai été séduite, merci pour ce joli moment.

Link to post
Share on other sites
Yan

Oh @Frédéric Cogno @Muriellet @Epiceneun grand merci! La sensualité pour changer quelque peu des autres de mes textes et de leur noirceur...Cela vous plaît donc et bien j'en suis ravi! 

 

Pour info sur la photo, amusez-vous avec du papier  coloré (style papier à bonbon acidulé), tentez différentes couleurs et vous verrez que cela donne des contrastes que donnaient les filtres sur les argentiques d'avant...Et puis vous pouvez manger les bonbons... 

  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
Yan

Merci Joailes! Ce texte est sensuel donc...Et bien, ce compliment venant d'une plume où je ressens si souvent une troublante sensualité, ce compliment donc est doublement gratifiant!

Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Et puis vous pouvez manger les bonbons... 🥰

Unique et irremplaçable yan!

  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
Yan

Merci grandement! J'espère au prochain ne point décevoir...J'essaie en effet de varier les styles autant que je le peux...

Link to post
Share on other sites
Yan

A Grande Ile ou au Petit Romont, ok mais avec la tempête, c'est mon temps préféré! Ancien marin, ce qui me manque le plus c'est la rugissante...

Link to post
Share on other sites
Moïse

Surprenant comme ce poème démarre, quelques mots somptueux font que dès les premières lignes le texte devient brillant ! Un régal !

Link to post
Share on other sites
Jeep

Quand retrouverons-nous la plage de l’été et les soirées magiques? Un seul poème nous enchante mais tout est dépeuplé.

Edited by Jeep
Link to post
Share on other sites
Seawulf
Il y a 19 heures, Yan a dit :

Laisse-moi me blottir à l'ombre de ta sueur,

Au soleil rosissant le hâle de tes joues,

Une main picorant quelques noix de cajou

Et l'autre dessinant sur le sable ta peur.

Très joli poème. "Sur la plage..." est une invitation au voyage au cœur de la sensualité. Je n'ai plus de cœur , je repasserai.

Edited by Seawulf
Link to post
Share on other sites
Cisco

Merci pour cette poésie et son agréable lecture, c'est un de ces moments où la vie et l'amour semble couler de source. 

Link to post
Share on other sites

Sur la plage abandonnée.....apparemment pas pour tout le monde !

Bien sûr que c'est sensuel Yan, on dirait que ça vous étonne ? 😉

Link to post
Share on other sites
Filae77
Le 28/04/2020 à 12:34, Yan a dit :

Un rayon innocent illumine ton sein,

Éblouissante vue, en un soleil couchant.

Sur l'aréole brune mes doigts sont doux chant

Ta main tantôt si sûre délaisse son dessin.

Bonjour @Yan, Merci pour ce texte trés atmosphérique, il y a ce détail  Une main picorant quelques noix de cajou

c'est une scène intimiste et triviale au possible on en conviendra, mais le choix du lexique et la rigueur de la narration rend l'ensemble du texte

comme allégorique: soleil,rosissant,rayon,illuminant, éblouissant...., les images et raccourcis trés réussis par ailleurs langue reptile....serpentant

la protagoniste est-elle métisse ? Un mélange d'épices et de sucre candie

une allitération en 's'  si sure délaisse son dessin vient en écho à ce vers intrigant Et l'autre dessinant sur le sable ta peur

tempère et nuance cette vision 'idéale' (ou idéalisée) ,le derniers vers questionne le narrateur sur ce qui se passera pour lui même tout en flattant l'imaginaire du lecteur,

un cœur bien sur     (quand j'en aurai ...)

Edited by Filae77
Link to post
Share on other sites
Yan

Bonjour Filae,

Mon cœur a bourlingué! (mais on trouve facilement des noix de cajou près de nous maintenant..) Merci de cette "analyse" si pointue, certaines choses écrites étaient voulues, d'autres ont coulées ainsi...Comme lors d'un souvenir sur une photo sépia, l'on voit que c'était nous là, mais la couleur nous fait douter... 

Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...