Jump to content

Rescapé


Recommended Posts

Jeep

Marc et le fantasme de l’infirmière en réanimation! Un doute quand même sur les capacités d’un individu d’avoir des pensées érotiques au sortir de l’extubation et d’envisager un contact physique rapproché sans test préalable. Mais bravo pour cet hymne à la vie!

  • Aimé 2
Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Voilà une foudre bienheureuse qui chasse l'orage cytokinique. Votre ordonnance est claire et bien écrite . Thérapeutique à tester d'urgence sans effets secondaires.😊😃

  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

La suprême infirmière a envoyé son binôme et c'est tant mieux...

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Il faut toujours (ou presque) que vous finissiez par épouser vos personnages ! Même dans pareille situation vous faîtes ressortir ce qu'il reste de beau, merci.

 

Link to post
Share on other sites
Eobb

Se projeter et imaginer rencontres. Vous savez faire fi du virus dans le respect, l'humour et l'amour, ça fait du bien.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Mercoyrol
Il y a 13 heures, Marc Hiver a dit :

D'une voix un peu grave au timbre féminin

Les grandes séductrices ont souvent une voix un peu grave... Tout un charme dans ce vers !

  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
Marc Hiver
Posted (edited)

@Jeep

 

Le 24/04/2020 à 08:45, Jeep a dit :

Marc et le fantasme de l’infirmière

Ah ! relire Frank Gill Slaughter et ses infirmières admiratives du chirurgien qu'elles finissaient par épouser !

 

@Aubussinne,

 

Le 24/04/2020 à 10:07, Aubussinne a dit :

l'orage cytokinique

Merdre ! Je ne connaissais pas. Je me précipite sur Wikipédia et découvre que nous en mourons ! Mon maigre vocabulaire s'enrichit ! Merci.

 

@Lina,

 

Le 24/04/2020 à 10:21, Lina a dit :

L'infirmière est un ange

Ca m'a fait penser à la boutade de Cocteau qui, lors d'un long silence gêné en société et en réponse à un convive qui s'exclama : "un ange passe ! " répondit : "qu'on l'attrape et qu'on l'encule !" Ah ! ces poètes...

 

@Diane,

 

Le 24/04/2020 à 11:31, Diane a dit :

C'est auto-biographique Marc?

On ne prête qu'au pauvre barde !

 

@Frédéric Cogno,

 

Il y a 23 heures, Frédéric Cogno a dit :

La suprême infirmière a envoyé son binôme

Suprême est le mot et binôme son engeance !

 

@Joailes,

 

Il y a 22 heures, Joailes a dit :

encore un fantasme de @Marc Hiver sans doute ..? 🙂 

Pas tout à fait, un rêve au cas où...

 

@Muriell,

 

Il y a 22 heures, Muriell a dit :

vous finissiez par épouser vos personnages

Ne le répète pas : je suis fan des bonnes comédies romantiques que les Américains appellent romances... 

 

@Eobb,

 

Il y a 19 heures, Eobb a dit :

Se projeter et imaginer des rencontres

C'est le job du barde qui s'émancipe souvent de sa misérable existence pour divertir ses lecteurs...

 

@Mercoyrol,

 

Il y a 15 heures, Mercoyrol a dit :

Les grandes séductrices ont souvent une voix un peu grave...

Et nous font frissonner par la voix autant que par leur corps. Man, tu as tout comprite !

 

Edited by Marc Hiver
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Moïse

C'est vrai que les soins d'une infirmière à la taille de guêpe (pourquoi pas) apportent ou apporte (les soins et l'infirmière) son lot de réconfort, une bouffée d'air pure 😉 J'aime ce "test" texte ! 

Edited by Moïse
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Marc Hiver
Posted (edited)

@Moïse,

 

Merci d'avoir homologué mon test !

 

@Eathanor,

 

Non merci, Guillaume, pas de tag, car tout y est vrai dans ma tête, alors que mes fantasmes battent la campagne sans queue, bien sûr, ni tête ! 

 

Edited by Marc Hiver
  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Evenos,

 

il y a 51 minutes, Evenos a dit :

je me suis servi je suis reparti reviendrai-je

Tout le plaisir est pour moi.

Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

,@Diane,

 

il y a une heure, Diane a dit :

je parlais du virus , pas de l’infirmière

Cela va sans dire et mieux en le disant !😎

Link to post
Share on other sites
Seawulf
Le 24/04/2020 à 06:58, Marc Hiver a dit :

Je dis que c'est elle qui combattit le diable

Au risque de sa vie en un vibrant combat

Dont nous sortions vainqueurs pour un futur probable

Et je lui proposai d'emblée la bague au doigt.

 

Je dégrafai sa blouse et caressai ses seins

Moi, déjà presque nu sur mon lit de misère

Et je me débranchai de ces terribles liens,

Mais à qui je devais d'avoir eu un peu d'air.

Encore une histoire où le Barde s'en sort bien et toujours joyeusement accompagné ! Un régal.

Link to post
Share on other sites

L'écriture se moque des convenances, elle a sa musique propre à chacun. Ici il faut entendre une balade qui n'est pas exempte de xylophone.

Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Papy Adgio,

 

Le 26/04/2020 à 14:57, Papy Adgio a dit :

Une vraie série américaine !

YES !

 

@Seawulf,

 

Il y a 13 heures, Seawulf a dit :

une histoire où le Barde s'en sort bien

Il ne manquerait plus qu'il s'en sorte mal !

 

@Gabriel Montigny,

 

Il y a 9 heures, Gabriel Montigny a dit :

une balade qui n'est pas exempte de xylophone.

Merci, Lionel Hampton !

Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...