Jump to content
Eobb

Je dis noir en titre

Recommended Posts

O Salto

Je t'espère bien entourée !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Muriell
il y a 44 minutes, Eobb a dit :

 

Tu es celle par qui les mots poisons

Tombent haut sur mes strophes

Oh qu'il est beau, je n'ai de cesse de le tourner et retourner pour en trouver le sens, et en tout sens il est toujours aussi beau... Vous le voyez peut être d'où vous êtes mais le coeur que je laisse est gros en titre comme en strophe... Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep

La situation rapproche les voisins... ou pas. Un cœur confiné!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cisco

Un regard affuté sur son voisin par une fenêtre nommée jalousie.

J'ai aimé être captivé par votre poème.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Epicene
Il y a 14 heures, Eobb a dit :

 

Et j’écrirai des lettres de corbeau

A cet oiseau de malheur, voleur de ton coeur

Il sera ce cruel et je serai son bourreau

Tu es celle par qui les mots poisons

Tombent haut sur mes strophes

Branlent bas dans ma tête en tous sens assassine

Tu disais blanc, jeudi noir en titre.

J'aime beaucoup ces tournures Eobb 

Merci pour ce beau partage !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf
Le 20/04/2020 à 22:18, Eobb a dit :

Pendant que les restes de notre amour

Pourrissent dans mon corps oublié

Autour de la table, en cristal fragile

Je trinque et tu n’en sais rien encore

 

Le 20/04/2020 à 22:18, Eobb a dit :

Tu es celle par qui les mots poisons

Tombent haut sur mes strophes

Branlent bas dans ma tête en tous sens assassine

Tu disais blanc, jeudi noir en titre.

Existence confinée au coeur du béton encagé  où surgit parfois des visages patibulaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mohand

Étrange poète. Une inspiration confinée, en dehors des imites de la poésie.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Phantom

Qu'il écoute plutôt le Samedi noir sur France Culture, ça lui calmera les nerfs, à ce bilieux ! Bravo, @Eobb, magnifique poème qui rappelle qu'en certaines circonstances, on est mieux seul qu'en compagnie de "nos chers voisins". 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Ton poème c'est Clouzot sur Vologne ^^.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Christian Bello

une poésie qui se veut le masque protecteur des maux non dits ou indicibles,

merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eobb
Le 20/04/2020 à 23:00, O Salto a dit :

Je t'espère bien entourée !

Je te le souhaite aussi O Salto.

Le 20/04/2020 à 23:06, Muriell a dit :

Oh qu'il est beau, je n'ai de cesse de le tourner et retourner pour en trouver le sens, et en tout sens il est toujours aussi beau... Vous le voyez peut être d'où vous êtes mais le coeur que je laisse est gros en titre comme en strophe... Merci

Je le vois qui tourne.

Le 20/04/2020 à 23:40, Jeep a dit :

La situation rapproche les voisins... ou pas. Un cœur confiné!

Ou pas... effectivement.

Le 21/04/2020 à 10:33, Eathanor a dit :

Un poème beau et émouvant. Je tâcherai de ne pas oublier de revenir dessus pour y déposer un grand coup de cœur.

Merci Eathanor.

Le 21/04/2020 à 10:54, Cisco a dit :

Un regard affûté sur son voisin par une fenêtre nommée jalousie.

J'ai aimé être captivé par votre poème.

Captivé, merci Cisco.

Le 21/04/2020 à 12:43, Epicene a dit :

J'aime beaucoup ces tournures Eobb 

Merci pour ce beau partage !

Merci Epicene.

Le 22/04/2020 à 09:14, Seawulf a dit :

 

Existence confinée au coeur du béton encagé  où surgit parfois des visages patibulaires.

J'ai vécu dans un immeuble et je ne me sentais pas en cage, esprit de voisinage dans un village en hauteur, affaire de chacun.

Le 22/04/2020 à 14:38, Mohand a dit :

Étrange poète. Une inspiration confinée, en dehors des limites de la poésie.

 

Ça me fait penser à cette pancarte sur un portail : "Attention chien étrange". Ça m'a aiguisé.

Le 22/04/2020 à 20:09, Phantom a dit :

Qu'il écoute plutôt le Samedi noir sur France Culture, ça lui calmera les nerfs, à ce bilieux ! Bravo, @Eobb, magnifique poème qui rappelle qu'en certaines circonstances, on est mieux seul qu'en compagnie de "nos chers voisins". 

J'aime France Musique. En ce moment j'écoute Sumac Dub - Le jardin de Lucy. Merci Phantom.

Le 22/04/2020 à 21:45, Gabriel Montigny a dit :

Ton poème c'est Clouzot sur Vologne ^^.

Exactement.

Le 22/04/2020 à 22:22, Christian Bello a dit :

une poésie qui se veut le masque protecteur des maux non dits ou indicibles,

merci

Et sous le masque, qu'il soit de tissue, de matière nouvelle ou de chair, les mots sont les mêmes et pourtant ils sont différents.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...