Jump to content
Epicene

Amarrés Nos Sens

Recommended Posts

Epicene

 

Amarrés Nos Sens

 

Comme on tait l'extase d'un soupir
J'ai perçu l'élégance d'une offrande
Comme on en reçoit la demande
J'ai hissé l'intimité de mon désir

 

Je maquille mes nuits d'une volonté
A relever la hauteur de ses genoux
Comme on frôle d'amour ce nous
Brûlant mes lèvres de sa sainteté

 

Comme on tait la fragilité d'un soupir
Comme se saignent les coeurs mis aux nus
Couché sur mes sens un exquis plaisir
J'ai cousu mon abdomen d'une retenue

 

Et comme l'émotion n'a pas de voix
J'ai oublié la mienne mêlée à la sienne,
En trois temps l'imaginaire sur scène
A fait le tour de cette pensée sans voie.

 

Epicene
 

  • Aimé 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Evenos

J'ai cousu mon abdomen d'une retenue

 

J'aime beaucoup ce vers

 

Et je me rappelle de ça 

...longtemps je t'ai gardée 

Comme une perle rare

C'est toi qui m'a aidé 

À larguer les amarres

Pour aller n'importe

Pour aller jusqu'au bout...

 

Merci

Evenos

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor
Il y a 13 heures, Epicene a dit :

Et comme l'émotion n'a pas de voix
J'ai oublié la mienne mêlée à la sienne,
En trois temps l'imaginaire sur scène
A fait le tour de cette pensée sans voie.

Je ne sais pas dire si l'émotion n'a pas de voix mais je suis sur d'une chose. Votre poème a une voix et celle-ci nous raconte bien des émotions.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Poésie intimiste qui connait les secrets des fragrances sensuelles.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mercoyrol

Un poème très intime qui en dit long sur le plaisir, avec une incommensurable subtilité et belle écriture ! Superbe !

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf
Le 29/03/2020 à 22:39, Epicene a dit :

Comme on tait la fragilité d'un soupir
Comme se saignent les cœurs mis aux nus
Couché sur mes sens un exquis plaisir
J'ai cousu mon abdomen d'une retenue

 

Et comme l'émotion n'a pas de voix
J'ai oublié la mienne mêlée à la sienne,
En trois temps l'imaginaire sur scène
A fait le tour de cette pensée sans voie.

 

Amarrés nos sens, une poésie descriptive et pudique, sur l'intimité secrète de nos émois et émotions sentimentales. Très beau.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Camine

L'instant d'une respiration poétique! 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...